29 juillet: Grandeur et décadence des Pâquis

Imprimer

limousine américaine.jpgDjemâa Chraïti est une blogueuse sensible, curieuse et amoureuse de son quartier. Lisez plutôt ce billet Grandeur et décadence des Pâquis et le suivant Le rêve européen d'un Burkinabe qui se transforme en cauchemar !

Vacances en Israël par Maurice-RubenHayoun
Quand vous arrivez à Roissy pour pendre la compagnie EL AL, au fond, vous n’avez pas vraiment besoin de chercher :il vous suffit de remarquer l’emplacement de soldats en arnes. Sitôt repéré l’emplacement des soldats, plus aucune hésitation n’est possible : vous êtes là où il faut. La même remarque s’impose pour l’avion : là où le bus s’arrête, c’est toujours devant un véhicule blindé de la gendarmerie, à côté se tiennent des fonctionnaires en armes. Même remarque pour le bus : des soldats des forces spéciales, armés de leur fusil clairon montent la garde. Et je n’ai pas tout dit.

Rizières et karabao par Laurent Guiraud
Au centre un Karabao: la vache des Philippines qui trime dans les rizières. Pas de tracteurs ici!

Hortefeux peut-il incarner l'Etat ? par Boris Drahusak
Mardi, se tenait au Palais de l'Elysée une réunion sur le "comportement des gens du voyage et des Roms". Au sortir de celle-ci, Brice, le copain de Nicolas a déclaré sur le perron de l'auguste maison :"..que beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui traînent les caravanes". Voilà bien une déclaration digne d'un homme d'Etat. Ou plutôt de l'idée qu'il se fait de l'Etat. C'est à dire à peu près rien. Et donc Brice, le copain de Nicolas n'incarne rien. Pas même un minimum de rigueur intellectuel pour utiliser les termes corrects et éviter ainsi les amalgames.

Fleurs en plastique, crepes vertes et insectes séchés par Aline et Jonathan
... voila trois choses entre mille que l'on peut trouver dans un marche thai. Pêle-mêle, citons aussi des fruits confits, frais, séchés, de toutes tailles et couleurs et parfums, des monceaux de chapeaux, babioles, habits importables ou ravissants de tous les tissus, des chiens errants mais néammoins sympathiques, des gamins turbulents, des mamies impassibles... sans oublier, et c'est peut être le principal, les mille odeurs indéfinissables qui délectent ou agressent la narine, et qui se mélangent a celles des égouts, des parfums, de ceux des pâtisseries un peu écoeurantes aux senteurs bon marché des passantes.

Spectaculaire accident de camions en Formula Truck
Christian Anlicker
L'accident a eu lieu ce dimanche sur le circuit d'Interlagos au Brésil. Bruno Junqueira a perdu le contrôle de son Volvo bleu et est venu percuter le Ford de Diumar Bueno, lui roulant littéralement dessus avant d’arracher son cockpit ! Et par miracle, Diumar Bueno est indemne et Bruno Junqueira légèrement choqué.

La féminisation du vocabulaire par Pierre Scherb
Une forme insidieuse du style administratif

La mosquée de Cordoue... par Mohamed Ftelina
Le parfum de l'histoire islamique nous amène à l'heure actuelle

Abonnez-vous au portail des blogs Tribune!
par JF Mabut
Lancé vendredi 23 juillet, le nouveau portail des blogs rencontre un vif succès. Il ajoute enfin la possibilité de s'abonner aux sélections grâce au système RSS. C'est le moyen d'installer dans les favoris ou dans les marques-pages un liens qui affiche directement les derniers billets publiés dans la sélection choisie.

Blocher et l’Europe, une fixation inquiétante ! par Jean-Bernard Busset
Ce n'est pas la première fois que je me demande si Blocher est aussi patriote qu'il le dit et s'il a vraiment une vision à moyen/long terme de la Suisse. Comment peut-on fixer dans la Constitution une entrave au développement du pays ? Même si certains refusent aujourd'hui l'adhésion, comment peuvent-ils prétendre que dans un avenir plus ou moins proche, l'intérêt du pays n'évoluera pas au rythme accéléré du monde dans lequel nous vivons ?

Petite enfance, une mise au pilori de l’action de la Ville
par Pierre Losio
(...) Sous la plume de Jean-Daniel Viret, conseiller municipal de Bellevue, expert en politique de la petite enfance, une mise au pilori de l’action de la Ville de Genève, de l’intolérable exigence de ses standards aux coûts exorbitants : « J’affirme pourtant qu’il existe des solutions intermédiaires raisonnables entre nos crèches cinq étoiles et des crèches plus soucieuses de l’argent public ». Et toc ! D’ordinaire la fin d’une telle phrase se marque par la ponctuation : (deux points) et s’ensuit une série de propositions concrètes pour illustrer la profession de foi. En général, on en reste pantois, crucifié par tant de pertinence pratique (cf le linguiste Prieto). Et bien là, que pouic, peau de balle et balai de crin, nada, le désert, pas la moindre des « solutions intermédiaires raisonnables ». J’en déduis deux choses

Morningbull (extrait du jour) par Thomas Veillet
(...) Le Département militaire américain qui s’occupe des vétérans   a ouvert une enquête sur les polices d’assurances vie des soldats tués au combat. Ces polices rapportent un intérêt aux familles et il semblerait que depuis quelques années, elles rapportent beaucoup plus d’intérêt aux compagnies d’assurances. En gros, les assurance prennent 80% des revenus et redistribuent le « reste » aux familles. Dans la même veine, le CEO de Wells Fargo annonce que les frais engendrés par la nouvelle réglementation du système financier, seront supporté en majorité par les clients. Et voilà, c’est cool, ils font des conneries, mais c’est le client qui paye à la fin… Comme pour les produits structurés en fait. (...) 

L'Allemagne (et la Suisse) victime de la bombe D
par JF Mabut
(...) Le site internet de General Electric (ge.com, rien à voir avec ge.ch), que je découvre au détour d'un gazouillis twittérien, en donne une illustration saisissante pour l'Europe, le Japon et les USA de 1950 à 2050. Toute chose égale par ailleurs, la bombe D promet à la France et aux USA un meilleur avenir qu'à l'Allemagne et au Japon - sans doute à la Suisse aussi. Ces pays-ci ont quelques soucis de vieillissement accélérés et de dépopulation à se faire, à moins que les migrants ne compensent la dénatalité annoncée.

Que d'eau places des Nations par Thierry Piguet
Merci Monsieur Mertenat pour votre article sur le manque de buvette à la place des Nations. Je me permets toutefois de vous renvoyer à la motion que j'ai déposée en mars 2008 au Conseil municipal de la Ville de Genève « Place des Nations : que d’eau et pas un gobelet » qui justement s’inquiétait de ce manque, pour ne pas dire de ce manquement dans la réflexion urbanistique de ce lieu.

5 août 2005 - 2 juin 2010...

Et bien voilà, j'ai fini d'arrêter de fumer. Oui, je viens de me racheter un paquet de cigarettes...

De Maire en Père par Jean-Louis Kuffer
(...) Comment l’édition 2010, conçue par le nouveau directeur artistique du festival, Olivier Père, se présente-t-elle à quelques jours de son ouverture. Quelle touche nouvelle l’ancien patron de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes va-t-il apporter ? Au dire de Marco Solari, visiblement très satisfait, le nouveau directeur « respire le cinéma ». Et de rappeler qu’il succède au « prince » Marco Müller, à la « volcanique » Irene Bignardi et à la « force tranquille » incarnée ces quatre dernières années par Frédéric Maire, qui dirige désormais la Cinémathèque suisse à Lausanne...

Genève se paye notre poire par Pascal Décaillet
Il y a des nouvelles, comme ça, qui vous tombent sur le caillou avec l’outrecuidance dévastatrice d’un alambic. À en croire une radio qui distille, goutte-à-goutte, les plus fermentées des nouvelles d’Etat, la williamine, marque Morand devant l’Eternel (qui n’en est sans doute pas le dernier consommateur) serait d’origine… genevoise ! Si.

Fin du réchauffement , chute de Gore par Dominique Jordan
Un billet commenté par Marie-France de Meuron et Pascal Carlier

Domicile > travail ; moins de 10 km/jour…
par Charly Schwarz
Vélos, voitures, scooters électriques sont présentés comme des solutions technologiques envisageables et réalistes : selon l’OFS, nous travaillons en effet à moins de 9 km de notre domicile et nous pourrions donc tout à fait utiliser des transports non-thermiques, ne rejetant pas directement de C02.

Commentaires

  • Emerach,

    vous auriez du rester en vacances, vous avez besoin de plus de repos vu le contenu de votre billet insensé et injuste. Mais cela ne m'étonne pas de votre part!"

Les commentaires sont fermés.