27 août: les Constituants blogueurs se réveillent

Imprimer

constituant vu par ludc.jpgJ'ai relaté dans la dernière revue de presse des meilleurs billets publiés dans les blogs hébergés par la Tribune l'acclamation faite à la nouveau-née et à sa maman par les constituants de Genève. Ce coup de jeune a-t-il fait son effet? La Constituante va-t-elle enfin prendre pied dans le XXIe siècle, qui sera religieux au sens du lien social que tissent les réseaux sociaux? On peut le croire à la soudaine et réjouissante activité des blogs aujourd'hui.

La plupart des constituants blogueurs commentent les décisions prises hier à la majorité, notamment celle qui consiste de facto à évincer les fonctionnaires du Grand Conseil.

«Hors jeux, les fonctionnaires?» Le radical Pierre Kunz le conteste sur pkunz.blog.tdg.ch. Tandis que la libérale Céline Roy s'en félicite sur celineroy.blog.tdg.ch. Assez fâché, le constituant socialiste Cyril Mizrahi se demande si l’on n’introduit pas «Une citoyenneté à deux vitesses? cyrilmizrahi.blog.tdg.ch. «Fonctionnaire, de près ou de loin, tu es maudis !» écrit quant à lui le constituant Boris Calame sur associatifetdurable.blog.tdg.ch.

Amoureux des calembours, le constituant MCG Patrick-Etienne Dimier dénonce la gauche et la presse complaisante dans «Tartuffes et mots lierre» sur postluxtenebras.blog.tdg.ch. Je signale encore constituonslavenirensemble.blog.tdg.ch qui tresse des couronnes à l’UDC et m'offre l'illustration de cette revue. Et je retiens pour la bonne bouche le commentaire du PDC Ramond Loretan, qui revient sur «Démissions, chantage à l’échec et votation populaire»  sur constitublograymondloretan.blog.tdg.ch,

J’adore Larence Naef…. Elle a si bien défendu les raisons d’une horloge fleurie reconvertie façon biodiversité dans son article de la Tribune du 24 août. Je peux effectivement soutenir à 100 % sa position car à la base c’était mon idée cette horloge fleurie en fleurs sauvages et indigènes, qui n’a vu le jour que grâce à l’aide de la commission de la biodiversité et à l’accord de Manuel Tornare.

Les antécédents familiaux ne seraient pas toujours un bon indicateur de la prédisposition génétique à l'autisme ou à la schizophrénie, selon une étude dirigée par des chercheurs de l'Université de Montréal. L'étude montre le rôle important que jouent les nouvelles mutations génétiques, ou mutations « de novo », dans ces maladies. Publiés dans l'American Journal of Human Genetics, les résultats de cette étude pourraient avoir des répercussions sur l'évaluation de la prévalence de ces maladies et de leur gravité.

Le PS et les Verts arrogants  et méprisants envers les Verniolans. Bilan défavorable de la gauche : l’insécurité oubliée...

C'est par une danse rituelle que les indiens, présents au Sénat le 3 août dernier, ont manifesté leur joie après l'approbation de la création d'un Secrétariat Spécial de Santé indigène (SESAI). Cet organe sera rattaché directement au Ministère de la santé. Il disposera d'un budget propre. Le 6 juillet, la Chambre des députés avait déjà approuvé ce texte attendu depuis plus de deux ans par les organisations indigènes. Le Congrès a ainsi accepté la "Mesure Provisoire" No 483, signée par le Président Lula le 24 mars 2010*.

Je ne peux écrire un autre titre en lisant, ces derniers temps, notre presse. Un éminent chroniqueur s'émouvait récemment du "jugement sans procès" fait par un quotidien "orange" à un homme politique romand. Les exemples foisonnent mais je suis particulièrement interpellé, ces jours, par les articles condamnant, avant résultat d'enquête, la Police genevoise pour "Bavures".

Pendant que Darius Rochebin présente le TJ du soir de la TSR, on entend soudain une sorte de toussotement sur le plateau.... Qui ose tousser pendant le TJ? Et bien c'est très probablement cet invité militariste convaincu et totalement réac qui est pour la réintroduction de l'examen de conscience au sein de l'armée et de plus, depuis longtemps, fervent défenseur du tabagisme....même étonnant il n'avait pas la clope provocatrice à la bouche....

Cela se passait hier, jeudi 26 août à Zurich, lors de la première présentation sérieuse en Suisse du concept "Kinect" que Microsoft introduira le 10 novembre prochain. Il s'agit d'un accessoire qui se greffe sur la console de jeux Xbox 360 conçu pour modéliser le corps du joueur ce qui permet de se passer totalement de manette. Le mini jeu de bowling est tiré de "Kinect Sports". Un petit document brut, livré sans montage ni trucage.

(...) Lors de la pose des canalisations au bord du Rhône, les anciennes installations des fibres optiques ont été déplacées de quelques mètres, et c'est là que les services industriels ont installé une petite guérite pour permette à leurs collaborateurs de travailler  à l'abri du soleil, du vent, et de la poussière. Vu le travail minutieux et délicat accompli par ces deux jeunes, auprès de qui je me suis informé et vu de près à quoi ressemble une fibre optique, sa découpe et son soudage, ils m'ont aussi  permis de les prendre en photo pendant leur travail.

Les Jeunes Vert-e-s Genève avaient accueilli avec consternation, mardi, l'aval donné par la Chancellerie fédérale à la récolte des 100'000 signatures en faveur de l'initative populaire fédérale pour la réintroduction de la peine capitale. Nous partageons aujourd'hui le soulagement général vis-à-vis du retrait de cette initiative qui représentait un retour en arrière considérable en matière de droits humains. Cette dernière est en effet contraire aux Protocoles 6 et 13 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) ratifiés par la Suisse. Ce qui vient de se passer doit pourtant nous servir de leçon pour la suite.

La rentrée scolaire coïncide pour de nombreux élèves avec le début d’un nouveau chapitre important de leur vie, notamment avec le chemin de l’école. L’ATE lance un appel aux parents pour les convaincre d’envoyer leurs enfants à l’école à pied, voire à vélo. C’est en effet la seule possibilité pour leur apprendre à évoluer de manière autonome dans la circulation.

devant le Grand Conseil (Rue de l'Hôtel-de-Ville 2). Une quinzaine de salariés d'ISS Aviation à l’Aéroport International de Genève (AIG) sont en grève depuis le 9 juillet.

La  gauche, relayée par une presse complaisante, tente de façon plutôt malhonnête de nous faire porter le chapeau de ses erreurs stratégiques. Depuis le début des travaux sur le législatif nous avons clairement annoncé que nous souhaitions mettre un terme à une double hypocrisie, celle du financement des partis politiques et celle d’un pseudo parlement de milice.

La majorité de la Constituante continue sur sa lancée … après les droits fondamentaux vilipendés, les locataires avec le droit au logement supprimé, l’égalité des femmes supprimée, ainsi que toute forme de parité refusée, voici le tour des fonctionnaires …

Vouloir réintroduire la peine de mort a suscité une vague d'indignations. On a débattu. La machine médiatique s'est affolé, ou fait avoir, c'est selon. Sur les blogs, sur les réseaux dit-sociaux, sur les lèvres des politiques et des journalistes; la honte a porté la couronne. Mais qui, pour s'intéresser aux motivations de ceux qui ont déposé le texte? Qu'ont-ils vécu? Pourquoi? Le pouls arythmique est devenu asynchrone, et a fini par mourir.

A cette vague de désistements s’ajoute de plus en plus dans nos débats la culture du « tout ou rien », le chantage à l’échec alors qu’il nous reste encore deux ans de travaux. Combien de fois entend-on dans les travées de nos plénières ces soi-disant ténors annoncer de manière agressive leur fronde future contre le projet de Constitution si ceci ou cela n’est pas accepté ? Considérons ces menaces comme une grossière tactique verbale plutôt que de nous demander ce que ces  « leaders »  font encore là. Sinon il s’agirait d’aller au bout de leur logique, soitd’exiger qu’ils cèdent leur place à des esprits qui y croient encore … Il y aurait aussi moins de démissions, de celles que nous regrettons amèrement. (...) Bien sûr, nous pouvons concocter un projet au dénominateur commun le plus bas, un toilettage de la Constitution actuelle à 20 millions. Passez votre chemin, il n’y a rien à voir. Un travail de cosmétique indigne de notre mission. Il faut donc avoir le courage de ne pas abandonner  les grands chantiers à la peur du rejet populaire, comme la réforme de l’organisation du territoire, les droits politiques des étrangers, la révision des droits populaires et j’en passe. Des solutions consensuelles peuvent être trouvées à l’instar de l’introduction du référendum facultatif fiscal et sur le logement à 1'000 signatures, domaine où les Constituants de gauche comme de droite ont fait preuve de maturité.

Jeudi soir la Constituante a décidé de mettre un terme à une situation insatisfaisante. Il s'agit de l'éligibilité, telle qu'elle est actuellement prévue dans la loi, des membres de la fonction publique au Grand Conseil. La suite médiatique de cette décision était prévisible. Les excès verbaux de la gauche ainsi que les titres simplificateurs de certains journeaux n'ont pas manqué de fleurir ce matin. Remettons-donc les choses en place et dans leur perspective. (...) Pour une large partie des constituants ayant voté la disposition adoptée hier soir, pour les radicaux en particulier, il est hors de question d'interdire à tous les fonctionnaires de participer au législatif cantonal. Par contre, à l'évidence, une petite minorité de ces serviteurs de l'Etat posent un problème politique majeur. Ce sont ceux qui exercent, au nom des pouvoirs judiciaire et exécutif, une fonction d'autorité. Il s'agit notamment des policiers mais pas seulement. Les agents du fisc et les huissieurs des OPF, par exemple, en font partie également.

La solution votée par les députés constituants est une piste qui vise à résoudre le problème actuel. Ceux qui l’on soutenue ne prétendent de loin pas qu’elle est parfaite : des discussions doivent encore être menées, notamment sur les différentiations à faire entre le grand et le petit Etat ou entre cadre supérieur et fonctionnaire exécutant. L’important pour le groupe des Libéraux & Indépendants est d’avoir, par ce vote, empoigné le problème et commencé à le résoudre.

La droite défend ce vote en soulignant les "conflits d'intérêts" potentiels importants. Or, les conflits d'intérêt potentiels abondent dans le secteur privé. Parmi les député-e-s siégeant actuellement au parlement, on retrouve, entre autres, le Directeur de la chambre de commerce et de l'industrie genevoise, le secrétaire général et une membre du comité de la Chambre genevoise immobilière, la présidente de la Fédération du Commerce Genevois qui est aussi présidente de l'Union des Intérêts de la Place Financière lémanique et trésorière de l'Union des Associations Patronales Genevoises, ou encore le secrétaire général de la Fédération des Métiers du Bâtiment Genève.

Les commentaires sont fermés.