25 mars: "Quand on ira sur les chemins...à bicyclette"

Imprimer

gare d'archamps collonge.jpgCommençons la revue des blogs de ce vendredi 25 mars, par trois billets bucoliques. L'un est signé par Bernard Comoli et nous conte l'histoire d'une locomotive dont le chauffeur faisait siffler un Au clair de lune quand sa machine montant d'Annemasse arrivait à Archamps avant de redescendre à Saint-Julien. Sylvia Leuenberger opte pour le changement de mode de vie et Esther Alder disserte sur le thèse "Quand on ira sur les chemins...à bicyclette".

Tenace, Haykel Ezzeddine publie sont dixième, vingtième billet sur les joueurs de bonneteau, chez eux à Genève. Le frontalier conseiller muncipal de Saint-Julein Antoine Vielliard explique pourquoi "l'agglo franco-genevoise est un marché de dupes, pour des dupes qui ne seront plus là !"

En politique, plusieurs blogueurs de gauche s'époumonent à l'annonce de l'alliance libérale UDC. Même Jacques-Simon Eggly est décontenancé par ces flirts municipaux.

Les plus casse-cou étaient les hyper et les hypo par Bertrand Buchs Vous voulez savoir si votre banquier prend des risques inconsidérés avec vos argents ? Rien de plus simple, vous lui dosez la Testostérone. Si, elle est trop haute ou trop basse, c'est un risque-tout dangereux, à éviter comme la peste. Le Dr. Scott Huettel, de la Duke University en Caroline du Nord, vient de le démontrer. Il a testé 298 hommes en leur demandant de gérer un portefeuille d'action. Et bien les plus casse-cou étaient les hyper et les hypo...

Il aura fallu deux semaines par Thomas Veillet Deux semaines, 10 jours de trading. C'est tout ce qu'il aura fallu au marché pour se retrouver plus haut qu'avant le tremblement de terre japonais. Je crois que ça se passe de commentaire. (...) Car je n'arrête pas de chercher « la super-nouvelle » dans les journaux, je ne vois pas. Le marché immobilier américain est exsangue, la Syrie est en train d'exploser à son tour, sans parler de la Libye. Le Portugal est en train de devenir la Grèce de l'ouest de l'Europe, pas pour sa cuisine, mais pour sa dette souveraine. Le pétrole ne revient pas d'un centime et le marché de l'emploi est à peu près aussi en forme qu'un escargot dans un paquet de sel marin.

Non au nucléaire, alors mode de vie différent par Sylvia Leuenberger Si le lobby nucléaire a pu facilement faire construire des centrales nucléaires, c'est parce qu'il a fait croire aux décideurs que les risques étaient quasi nuls.  Mais à Genève on va refaire des erreurs du même type en voulant agrandir l'aéroport pour les gros porteurs pour un coût d'environ un demi-milliard.... car on agit également comme s'ils n'y avaient pas de conséquences négatives à l'augmentation du trafic aérien. .Et Pourquoi ce développement incessant ? (...) Avec deux conseillers d'Etat verts je ne comprends pas comment un tel projet peut même être proposé.... Nous devons envisager dès maintenant un développement différent, une croissance zéro, que les mêmes antinucléaires d'il y a 20 ans, prônaient déjà mais dont les médias se moquaient et politiques se riaient...

"Au clair de la lune" : une locomotive, c'est pas une flûte ! par Bernard Comoli Au début du mois de février, Paul Despraz a mis en ligne sur "bardonnex.blog.tdg.ch, un extrait du "Journal de Carouge" du 25 novembre 1949, remis par Françoise Marendaz. L'article rappelle comment, Jean Excoffier, un enfant de la région, mécanicien sur locomotive à vapeur, sifflait "Au clair de la lune" en passant dans "Les Combes", un vallon franco-suisse. Une manière sympa de dire bonjour  à ses amis et connaissances, qu'ils soient "Sur Suisse" ou "Sur France" ! Une manière aussi d'affirmer la compatibilité de la poésie avec un métier difficile ! (...)Il est permis de se demander si la gare d'Archamps, compte tenu de sa proximité avec le "Site" du même nom, avec ses commerces, cinémas et autres administrations, ne devrait pas reprendre du service ?

Quand on ira sur les chemins...à bicyclette par Esther Alder Bien qu'il soit important de sensibiliser les nombreux utilisateurs de petites reines au code de la route et aux principes élémentaires de sécurité afin que cohabitent de manière harmonieuse tous les usagers du domaine public, j'ai la fâcheuse impression qu'il existe une volonté endémique de stigmatiser et de vilipender le cycliste genevois. Cette impression a été considérablement renforcée, cette dernière année, par la chasse aux sorcières initiée par certaines autorités communales et cantonales contre les soi-disant "cyclo-terrorises" qui au demeurant se trouvent le plus souvent du temps abandonnés au beau milieu de la jungle automobile genevoise. Le vélocipédiste menacerait-il à ce point l'hégémonie du lobby "tout voiture" pour faire l'objet de tant d'attaque?

L'agglo franco-genevoise : un marché de dupes, pour des dupes qui ne seront plus là ! par Antoine Vielliard Jeudi soir j'ai suspendu momentanément la campagne des cantonales (2e tour ce dimanche) pour aller à la réunion de l'Association Régionale de Coopération : c'est le syndicat qui représentent les 117 communes du Genevois français dans le cadre du projet d'agglomération. L'exécutif nous a présenté l'état des négociations avec Genève sur le prochain projet d'agglomération qui doit être signé en 2012! Le comité de pilotage de la semaine dernière a accepté le principe que les 2500 logements par an promis par Genève en 2007 ne soit qu'une moyenne dans 30 ans : en un mot un marché de dupes, pour des dupes qui ne seront plus là !

Les joueurs de bonneteau sont chez eux, à Genève! Par Haykel Ezzeddine A lire mes précédentes notes sur le même sujet: Une petite couche de bonneteau, Un vendredi spécial bonneteau, Arnaques à gogo, Salon de l'auto et bonneteau, Coucou les joueurs de bonneteau sont là, Du bonneteau, Jeûne genevois et bonneteau, Les joueurs de bonneteau n'ont pas quitté Genève, Carthographie des joueurs de bonneteau, Joueurs de bonneteau en flagrant délit, Encore du bonneteau, Bonneteau et  Jet d'eau, Et demain est un autre jour!

Voter Maudet ? Inutile et confus... par Pascal Holenweg Après la conclusion, entre socialistes, verts et libéraux,  d'une sorte de « Front Républicain » à Vernier pour tenter de bouter le MCG hors de l'exécutif municipal, et, comme en reflet, ou en caricature, la conclusion d'une alliance, plus bouffonne que scélérate, entre le parti libéral et l'UDC dans la course à l'exécutif de la Ville de Genève, on a commencé à entendre, à gauche, des appels à soutenir le seul candidat de l'Enrtente qui se soit prononcé contre ce frai électoral : Pierre Maudet. Que la position de Pierre Maudet soit sincère ou calculatrice, ou plus vraisemblablement les deux à la fois, il n'en reste pas moins qu'elle est à la fois honorable et intelligente, surtout si on la compare à celle de sa colistière libérale, Florence Kraft-Babel, et de son colistier démo-chrétien, Michel Chevrolet (puisqu'aussi bien la première est à la fois candidate de l'Entente et de l'UDC, et que le second est à la fois candidat d'un parti de l'Entente qui refuse l'alliance avec l'UDC et candidat qui, à titre personnel, passe son temps à dire qu'il la souhaite. Alors, pourquoi ne pas voter Maudet ? Parce que ce serait inutile, et confus...

Droite genevoise et française : même combat ! par Nicolas Walder (...) Nous assistons à un tournant politique majeur. Car si les valeurs du PLR et du PDC sont à ce point devenues compatibles avec celles de l'UDC, c'est peut-être que le programme de l'Entente ne se résume actuellement plus qu'à la défense du libéralisme économique et d'un certain corporatisme. Sinon comment expliquer que des partis qui se sont toujours présentés comme les détenteurs des valeurs morales ancestrales de la Suisse rejoignent l'UDC dans sa croisade raciste, sexiste et homophobe, mettant en péril l'essence même de notre nation basée sur la diversité ?

Ouattara fait tuer des civils sous le regard complaisant de l'ONU ! par Pierre Scherb « J'ai des « vieux pères » (ndlr, des ainés) qui ont été égorgés à Abobo pendant qu'ils essayaient de s'enfuir... Ils en ont après les gens de Yopougon parce qu'ils disent que c'est le quartier de Gbagbo ; la population a fait partir 49 chars de l'ONUCI qui sont entrés à Yopougon... » (Courrier de lecteurs dans la TdG de ce jour). Ce cri devrait réveiller l'occident et faire comprendre aux Suisses et au monde entier que l'ONUCI est partisane d'un coup d'Etat que la France a commencé 9 ans plus tôt en violant son devoir d'assistance, en protégeant les rebelles venant de l'extérieur et en détruisant l'aviation de la Côte d'Ivoire, après avoir tué d'innocents Ivoiriens non armés.

Yakich et Poupatchée au Théâtre du Loup Par Alain Bagnoud Comédie crue, dit l'affiche. C'est vrai. Crue, drôle et également, oui, transcendante. Ils sont vilains, solitaires, pauvres et brûlants, Yakich et Poupatchée. Un marieur réussit tout de même à les accoler. Enfin, à les faire s'épouser. Mais le cornichon de Yakich refuse de devenir dur (c'est le langage de la pièce), tellement Poupatchée est laide...

La grande surprise kazakhe par Guy Mettan Le moins qu'on puisse dire, c'est que la nomination de M. Kassym-Jomart Tokayev à la tête du siège européen des Nations Unies à Genève a saisi de stupeur le Palais des Nations. On pariait sur l'Allemagne et sur l'Italie et c'est le Kazakhstan qui a gagné ! Encore un coup des Russes, ont maugréé certains. Pourquoi ce choix ? Pour trois raisons au moins...

« Comment l'Afrique en est arrivée là »? : Axelle Kabou décortique la marginalisation de l'Afrique. Par Gorgui Ndoye La polémiste franco-sénagalo-camérounaise, Axelle Kabou a publié chez l'Harmattan un deuxième livre intitulé «  Comment l'Afrique en est arrivée là »? Ce livre, a l'ambition, vingt ans après «  Et si l'Afrique refusait le développement », d'être « un outil de bon niveau pour être à même de penser les futurs possibles de l'Afrique en connaissance de cause ; formuler des questions pertinentes, enracinées dans la longue durée passée et non dans des présupposés éthérés ». Pour l'auteure, l'Afrique  doit avoir une autre lecture de son histoire, et assumer totalement son passé. Le livre se dessine ainsi comme une entreprise « de désenvoûtement...

Libéraux-UDC: ni ennemis ni frères par Jacques-Simon Eggly D'aucuns, chez les Libéraux, estiment qu'il s'agit d'une collaboration envisagée à l'échelon municipal,  imaginable à l'échelon cantonal et que cela ne signifie pas un rapprochement avec l'UDC sur les sujets fédéraux.    Ce n'est pas si simple de distinguer ainsi les étages. L'UDC genevoise n'existerait pas sans le parti suisse de Blocher. Et, au-delà de l'intérêt électoral à court terme, la création d'un PLR, national et cantonal répond à une philosophie : ancrer dans le paysage politique une famille d'esprit libéral, ferme sur ses convictions, attachée à ses valeurs, pratiquant une culture politique respectueuse des personnes, ouverte au dialogue et ouverte à la dimension internationale. Un PLR désireux de fortifier les institutions et le fonctionnement démocratique et ne jouant donc pas systématiquement le peuple contre ses élus. Dans une vision à long terme, pour des raisons de comportement autant sinon davantage que de fond, le PLR doit tenir sa place, son rôle et ne pas être confondu avec l'UDC ; ce qui est possible sans la moindre connotation de mépris à l'égard des militants de ce parti. Cela étant, deux remarques s'imposent.

 

 

Les commentaires sont fermés.