Voilà peut-être la leçon tunisienne!"

Imprimer

Wifi visible jf Kazemi.pngDjemâa Chraïti n'a pas sa langue dans sa poche: "Alors que le Sud émerge à peine de sa révolution qui a entraîné une grave crise économique et sociale, ce même Sud délaissé trouve encore assez de force et de générosité pour ouvrir grand ses frontières et ses  portes à 35 '000 réfugiés (libyens). Malgré l'afflux massif de plus de 1'400 personnes par jour, les frontières demeurent ouvertes. Voilà peut-être la leçon tunisienne!" Avez-vous chers internautes quelque chose à déclarer?...

Alors que la Constituante est plus divisée que jamais - mille excuses mais la Gazette n'a pas pu se rendre à la séance plénière de jeudi - une de ses co-présidente revient sur l'exécution de Ben Laden. La raison d'Etat a ses raisons que la justice ne connaît pas, écrit Marguerite Contat-Hickel. Ce qui doit faire sauter Dominique Jordan sur sa chaise qui justifie l'élimination physique du chef terroriste et s'en prend à Dick Marty.

Sur les Cherpines, les blogueurs continuent le match: Cherpines Charrotons, Chyclistes... écrit Philippe Souaille. Tandis que Jeremy Seydoux se lamente de la haine des référendaires.

Je termine par le billet de Jean-Pierre Kazemi Voir le Wifi s'afficher en lumière immatérielle. Il illustre cette revue de presse.

... Voilà peut-être la leçon tunisienne ! par Djemâa Chraïti Sur fond de révolution et de crise, il y a encore de la place pour s'occuper des 35'000 réfugiés libyens. Il y a de ces initiatives spontanées qui rappellent heureusement que nous sommes encore capables de tendre la main à notre semblable. De nombreuses familles tunisiennes accueillent les familles chez elles et partagent depuis février leur vie quotidienne avec leurs hôtes particuliers. Les femmes s'organisent cuisinent ensemble, trouvent des solutions pour que chacun trouve sa place dans cette nouvelle configuration. (...) J'ai aussi rencontré des hommes d'affaires libyens de la diaspora qui font du fundraising pour participer financièrement à l'organisation humanitaire. Que faut-il penser de tout cela ? Alors que le Sud émerge à peine de sa révolution qui a entraîné une grave crise économique et sociale, ce même Sud délaissé trouve encore assez de force et de générosité pour ouvrir grand ses frontières et ses  portes à 35 '000 réfugiés. Malgré l'afflux massif de plus de 1'400 personnes par jour, les frontières demeurent ouvertes. Voilà peut-être la leçon tunisienne !

... L'exécution de Ben Laden prémonitoire de celle de Kadhafi ? par Marguerite Contat-Hickel La raison d'Etat a ses raisons que la justice ne connaît pas. Empêtré dans ses explications, le gouvernement américain reconnaît que Ben Laden n'était pas armé. Il a donc été exécuté. Pas de procès donc pas de questions et encore moins de révélations. (...)Tandis que les frappes aériennes  « ciblées » se poursuivent contre Kadhafi  et ses proches, la Cour Pénale internationale lance quasi simultanément des mandats d'arrêt contre ces mêmes personnes... Entre l'impératif de justice et la raison d'Etat, il est à craindre que la seconde ne l'emporte, avec effet immédiat, félicitations d'usage et malaise amplement partagé.

... Ben Laden. Dick Marty encore à côté de la plaque par Dominique Jordan (...) Dick Marty ajoute encore qu'il aurait préféré voir Ben Laden déféré devant la justice. Je le répète encore. Un Ben Laden Mort est le gage que les terroristes d'Al Qaeda ne prendront pas en otages des civiles occidentaux pour réclamer la libération de leur guide idéologique. Il me semble que c'est clair et net. " LES USA NE L'AURAIT JAMAIS LIBERE !!!!! "  Et les otages auraient été exécutés. Si Marty ne pige pas cela; on se demande vraiment dans quel camps il milite?

... L'ADN n'est pas "Rien" ! par Denis Bloud Permettez-moi d'exprimer mon étonnement à la lecture de cette ineptie dans la Tribune de Genève du 6 mai (p.27) : « En tant que tel, l'ADN n'est rien », alors que c'est le programme qui permet la construction de notre organisme ! Un des généticiens qui ont été interrogés indique par ailleurs qu'un test de parenté coûte 1 200 francs, ce qui est exagéré car pour 239 francs on peut commander sur la page http://www.igenea.com/?aff=25400 un test d'analyse de nos origines génétiques lointaines. C'est ainsi que j'ai appris que ma lignée paternelle portait le code « R1b1b2a1b4c » qui correspond statistiquement au groupe des Celtes alpins, héroïques fondateurs de la Suisse.

... La pluie pour la Saint Pancrace ? par Didier Ulrich Les météorologues scrutent le ciel depuis des mois, en vain. Ils ne voient que soleil et poussière. Mais aujourd'hui, telle Anne qui enfin voit venir les deux cavaliers qui volent à son secours, les météorologues aprçoivent une ébauche de changement de temps pour mercredi. Pluie et fraîcheur seraient au rendez-vous et coïncideraient avec la Saint Pancrace (11 mai), le premier des Saints de Glace... A confirmer.

... Conseil d'Etat, Chômeurs, Cherpines Charrotons, Chyclistes... par Philippe Souaille Grâce au MCG et ses affiches, les Genevois sauront désormais que CH signifie autre chose que Confoederatio Helvetica... J'ai dit hier en quoi cela distinguait formellement le Conseil d'Etat d'une mouvance politique élevant la vulgarité en sacerdoce et l'agressivité en ligne de conduite... Je veux dire aujourd'hui pourquoi, sur le fond, les mesures du Conseil d'Etat me semblent discutables. Certes, il revient au berger de travailler au bien-être de ses moutons, et les moutons des élus genevois ne résident à priori pas en France. Sauf que (...) . Caton commente : «Pour une fois, je crois être d'accord avec vous Souaille, en tout cas plus ou moins. Le fait que les frontaliers soient, souvent, des suisses, chassés de Genève par l'aveuglement politique en matière de logement, devrait faire réfléchir. Je rappelle ici que l'arrêt retentissant du Tribunal fédéral il y a pas longtemps sur les déductions des frontaliers taxés à la source concernait un comptable genevois établi en France. Intéressant, non? Cela devrait faire réfléchir les politiciens... ou peut-être pas vu le niveau, tous partis confondus, de nos "élites politiques". »

... Un trader allemand « illumine » les Eaux-Vives par Sylvia Leuenberger Rue de Villereuse au somment du toit d'Eaux-vives 2000 une immense enseigne lumineuse de plusieurs mètres de haut à été autorisée par un des services de la Ville. Elle est bleu fluo et éclaire jusque dans les chambres des voisins à plus de 30 mètres les empêchant de dormir. Cette enseigne lumineuse RWE est le sigle d'un trader, notamment, pronucléaire...

... Quotas de binationaux en foot : et en Suisse ? par Valentin Schnorhk (...) Si cette affaire n'aurait jamais dû exister en France, elle aurait en revanche pu l'être en Suisse. Au jour d'aujourd'hui, trois joueurs formés en Suisse et passés par nos sélections de jeunes joue pour une autre équipe nationale. Il est donc légitime de se poser la question de savoir si telle chose est digne et normale, d'autant plus que l'Association Suisse de Football (ASF) a dépensé énormément d'argent pour ces jeunes sans n'être jamais récompensée. Faudrait-il alors, chez nous aussi, réfléchir à une idée de quotas ou à quelque chose qui y ressemblerait ? A mon humble avis, non.

... Laurent Blanc? Un faux débat! Par Arnaud Cerutti La France a un véritable problème. Elle ne peut pas passer six mois sans se retrouver enfoncée dans les affaires. Celle que certains ont appelée le «Scandale Mediapart» prend une ampleur qui dépasse l'entendement. Alors bien sûr, l'idée elle-même de limiter l'accès des Noirs et des Arabes aux sélections français paraît plus que saugrenue, et ce encore plus dans ce pays qui ne serait rien sans l'immigration. Mais, au-delà des propos de Laurent Blanc, il faut d'abord voir ce qui se cache derrière. Au niveau de ce souci pur de formation dont il est question, la Suisse pourrait elle aussi prendre des mesures. L'ASF ne s'est-elle pas mordu les doigts d'avoir parfait le potentiel de Zdravko Kuzmanovic, Mladen Petric et autre Ivan Rakitic? Va-t-il falloir que les M17 champions du monde en 2009 prennent la poudre d'escampette pour y réfléchir?

... Le déclassement des Cherpines ou la haine lamentable des référendaires par Jeremy Seydoux Depuis le début du débat sur le déclassement des Cherpines-Charrotons, je suis de plus en plus attristé de constater que les arguments des référendaires virent progressivement à l'attaque personnelle. Mais pourquoi cette haine ? Pourquoi cet acharnement obstiné ? (...) Ce projet est le fruit d'un travail exemplaire de la part d'un groupe de près de cent personnes qui a évalué avec justesse les besoins de la population. Pourquoi l'insulter ? Finalement, ce comité référendaire est un peu comme ces riverains égoïstes, apeurés par l'arrivée de pelles mécaniques devant leur balcon: il défend à tout prix son petit bout de terre qui aurait pu être simplement relogé à proximité.

... Droits de l'enfant et de la femme, la Suisse pas brillante par Aurore Bui L'ONG Save the Children a publié récemment des statistiques sur la condition et enfants, des femmes et des mamans dans différents pays du monde. M6 a diffusé les résultats concernant la France. Pour la Suisse, quelques constatations intéressantes, selon leurs statistiques: - la Suisse est 9ème dans le domaine des droits de l'enfant, - la Suisse est par contre 19ème dans le domaine des droits de la femme (glorieusement derrière l'Estonie et la Slovénie), Au classement global (en regroupant ces statistiques), nous nous retrouvons donc 14 dans le classement des pays développés...

... La démocratie à l'ère numérique par Henri Oberdorff par Hassan (étudiant en science politique) Comme je l'ai déjà dit je suis très intéressé par les utilisations des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Je suis particulièrement attentif à leurs utilisations en matière de surveillance. Que celle-ci soit le fait de l'état ou d'entreprises privées comme Facebook ou Apple. C'est pourquoi je me suis intéressé au livre de M. Oberdorff paru au presse universitaire de Grenoble. Ce livre tente de comprendre comment les NTIC influent et transforment la société démocratique. Non seulement en la facilitant mais aussi par les défis que le numérique offre à la démocratie. La question est donc de savoir comment utiliser au mieux les outils que fournissent les NTIC mais aussi de savoir comment éviter ou stopper les dérives qu'impliquent ces mêmes outils...

... Jérôme Meizoz, Lettres au pendu et autres textes par Alain Bagnoud dans Blogres Pas moins de deux livres de Jérôme Meizoz viennent de paraître, différents l'un de l'autre. On sait que notre auteur mène deux carrières. Celle de chercheur l'occupe professionnellement: il travaille à la faculté des lettres de Lausanne. Son ouvrage paru chez Slatkine Erudition, La Fabrique des singularités (Postures littéraires II) fait partie de ce côté. Du côté de chez l'université. Les textes parlent de postures, de politiques de l'écriture, de littérature et sciences sociales, et interrogent Rousseau, Céline, Ramuz, Jules Vallès ou Annie Ernaux. Le deuxième livre s'appelle Lettres au pendu et autres écrits de la boîte noire, et est paru aux Editions monographic. Il appartient à l'autre veine de Meizoz. La création littéraire. Le pendu, c'est l'écrivain Adrien Pasquali, qui s'est suicidé en 1999 à Paris. Il avait 41 ans et venait de publier son dernier livre, Le Pain de silence.

... Voir le Wifi s'afficher en lumière immatérielle par Jean-Pierre Kazemi Nos villes sont remplies de paysages invisibles qui font partie de notre vie quotidienne. Réseaux WiFi et téléphones mobiles de plus en plus sophistiqués commencent à influencer la façon dont les environnements urbains sont vécus et compris. Trois étudiants à YOURban ont décidé d'explorer et de révéler à quoi ce réseau immatériel ressemble et comment il se rapporte à la ville.  Afin d'étudier les qualités spatiales et matérielles de ces réseaux sans fils, ils ont construit un instrument de mesure qui permet de visualiser la puissance du signal WiFi comme une barre de lumières. Passionnante et poétique expérience...

... Deux leaders du peuple Yanomami à Brasilia par Bernard Comoli Le 30 mars, Davi Kopenawa et Levi Yanomami, deux leaders du peuple Yanomami étaient à Brasilia pour rencontrer le ministre de la santé, Alexandre Padilha et Antônio Alves, le responsable du nouveau Secrétariat Spécial de la Santé Indigène - SESAI. Ils étaient accompagnés par Ana Paula Souto Maior, l'avocate de l'Institut Socio-environnemental - ISA. Les deux leaders venaient demander l'autonomie financière et administrative du "District Sanitaire Spécial Indigène - DSEI Yanomami", l'organisme chargé du service de santé dans les communautés Yanomami réparties sur les deux États de Roraima et d'Amazonas.

... Patrick Joye, les accords de Schengen et l'arithmétique par David Laufer Patrick Joye n'a pas une vie facile. Patrick Joye est gérant d'une station service, en Valais, sur la route qui mène à St Gingolph. Le sort s'acharne sur Patrick. D'abord, il travaille dans un endroit, St Gingolph, qui n'est ensoleillé que deux heures par jour en été. Ensuite il passe sa journée sur une bombe à retardement. Chaque fois qu'il repart chez lui, il peut être heureux de n'avoir pas encore explosé avec ses maudites cuves bourrées de sans plomb. En plus, ses clients sont uniquement des conducteurs, la race la plus imbécile que la terre ait produite. Je sais de quoi je cause, j'en fais partie dès que je m'assieds derrière mon volant. Pour couronner le tout, Patrick doit supporter son petit braquage annuel. Et là, vraiment, j'ai envie d'écraser une larme pour Patrick. Son dernier braquage a eu lieu le 19 avril dernier...

 

 

Les commentaires sont fermés.