Coups de gueule

Imprimer

coup de gueule.jpgCoups de gueule de Michel Ducommun , André Duval, Catherine Armand, André Langaney, Bertrand BuchsJacques-André Widmer, Mauro Poggia,...

Un "Nouvel Ordre Mental" pour psychiatriser le population mondiale ? par Jacques-André Widmer Le Temps révèle ce jour ...l'indignation et la vague de protestation mondiale qui déferlent sur le DSM IV, "bible" des psychiatres américains dont l'usage s'est généralisé jusque dans nos Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Il s'agit d'une méthode très contestée, fondée sur le remplissage de questionnaires à choix multiples soumis aux patients. Un simple ordinateur vous sort en un millième de seconde (même sans entretien psy avec le patient !) des centaines de diagnostics psychiatriques. Fiabilité ? Zéro ! Nous avions le fast food. Voilà donc le "fast psy" qui vous réduit l'univers psychique complexe du citoyen lambda en pondant des diagnostics psychiatriques à la vitesse de machine à débiter les saucisses de porc.  De nombreuses voix s'élèvent contre cette méthode célérissime et déjantée qui permet d'économiser des heures d'entretien avec les patients et facilite leur étiquetage pathologique instantané...

Honneur à la Ligue arabe ! par Maurice-Ruben Hayoun Oui, vous avez bien lu, je ne suis pas tombé sur la tête. Pour une fois, je me vois heureux de tresser des couronnes à la Ligue Arabe qui a enfin pris la décision de suspendre la Syrie et qui va sûrement exclure prochainement le régime syrien actuel. Certes, ce sont l'Arabie Saoudite et ses alliés émiratis qui étaient à la manœuvre (d'où le saccage de l'ambassade saoudienne à Damas), désireux évidemment d'affaiblir au sein de la région un régime allié de l'Iran des Mollahs et d'où partent un certain nombre d'éléments inquiétants. Mais la Ligue Arabe va plus loin...

CEVA: L'omertà des milieux politico-médiatiques genevois par Mauro Poggia Alors que la totalité de la classe politique bien-pensante, de gauche comme de droite, poursuit son travail de désinformation; alors que les journalistes d'investigation de notre vénérable République sont aux abonnés absents; alors que Monsieur Mark MULLER, en grande pompe, annonce le premier coup de pioche du « chantier du siècle »; la population genevoise continue à être bercée dans la douce illusion que l'avenir ne se construira qu'avec le CEVA, ce projet devant être la future colonne vertébrale d'une région qui n'est aujourd'hui qu'un vulgaire lombric, et que celles et ceux qui persistent à considérer qu'une dépense annoncée de plus de 1.5 milliard, mais qui dépassera évidemment les 2 milliards, ne serait qu'une absurdité au vu du bénéfice escompté en termes de mobilité, ne sont que d'infâmes égoïstes, qui ne visent qu'à préserver leur confort personnel aux dépens du bien-être de la collectivité...  Sur la question on lira aussi le point de vue de Philippe Souaille : Amusant, le blog de Me Poggia ce matin, qui s'en prend une fois de plus au CEVA et aux frontaliers, en dénonçant... les surcoûts et le fait qu'il manque toujours 3% du financement français, soit environ 10 millions.

Les membres de la Trilatérale au pouvoir par Eric Bertinat (...) Le 14 novembre, Radio Chine Internationale (RCI) écrit entre autres : "La plupart des Grecs soutiennent le nouveau gouvernement de coalition", se référant aux sondages diffusés par la presse grecque à propos du gouvernement que vient de former Lucas Papademos. S'agissant de l'Italie, Les Echos commente "Mario Monti, un technocrate sobre et intransigeant". Précisons que MM. Monti et Papademos sont les deux des membres de la Commission Trilatérale, dont le premier préside la branche européenne. Très lié à l'Union Européenne et président honoraire du think tank Bruegel, Mario Monti est également membre du comité de pilotage des rencontres de Bilderberg...

Phobos-Grunt ne répond plus par John Goetelen L'ambitieux projet de l'agence spatiale russe Roscosmos est compromis. La sonde, correctement envoyée en orbite basse mardi dernier, n'a pas pris le chemin de Mars. Les ingénieurs russes continuent à tout tenter pour sauver la mission mais ne comprennent pas les raisons de la panne...

Le rmcas, trappe à exclusion par Edouard Cuendet Auriez-vous l'idée de vous battre pour défendre le minitel, alors qu'internet permet de communiquer mieux et plus rapidement ? C'est pourtant le combat du Comité référendaire, qui s'acharne à exiger le maintien du RCMAS (revenu minimum cantonal d'aide sociale) alors que la révision de la LASI doit permettre de réinsérer plus de personnes, mieux et plus rapidement. En un peu plus de 15 années de services, le RMCAS, qui était conçu pour éviter que les personnes en fin de droits ne tombent à l'aide sociale, s'est peu à peu transformé en piège pour ses bénéficiaires...

Le luxe se porte bien. Et les pauvres ? par Michel Ducommun Le groupe horloger genevois Richemont (qui possède notamment les marques Cartier, Piaget, Vacheron Constantin et Roger Dubuis) - annonce des ventes en hausse de près de 30%. Du point de vue économique, cela est considéré comme une bonne nouvelle (cf l'édito de samedi de la Tribune). (...) Qu'un signe aussi manifeste de l'injustice de notre société, et le mot injustice est trop faible, il faut plutôt parler de scandale, de réalité insupportable et inacceptable, soit vécu comme une bonne nouvelle, car cela va permettre de créer quelques emplois, me semble monstrueux...

La Constituante : un bac à sable de lieux communs par Tristan Zimmermann Semaine après semaine, le schéma se reproduit. D'aucuns mettent le feu aux poudres et provoquent l'ire de certains de leurs interlocuteurs. Le mérite des premiers nommés est, il faut bien le reconnaître, relativement limité quand nous prenons conscience de la propension de leurs interlocuteurs à se mettre dans tous leurs états au premier élément de contradiction soulevé. (...) Tentons de passer outre le travail de sape de certains pour faire échouer l'adoption d'une nouvelle constitution cantonale en octobre 2012. Personne, à mon avis, ne rencontrera pleine satisfaction à la lecture du texte soumis au peuple. C'est le propre d'une révision constitutionnelle totale. Soyons sages et sachons apprécier les éventuelles avancées le cas échéant pour ne pas échouer là où tous les autres cantons qui s'y sont récemment essayés, ont réussi !

De l'utilité et de l'importance des postes de directeurs d'établissement par André Duval (...)  Je propose à ces chers directeurs d'établissement de se pencher d'ores et déjà sur le problème du stockage des patins à roulettes, des téléphones portables, des planches à voile et avec l'hiver arrivant, des skis de fond et raquettes à neige.

La constituante maintient l'opposition aux centrales nucléaires par Maurice Gardiol Une large majorité de l'Assemblée a accepté un amendement présenté par les groupes Verts-associatifs et Socialistes-pluralistes qui réintroduit dans le projet de constitution l'opposition que les autorités genevoises doivent exprimer sur l'installation de centrales nucléaires ou de dépôt de de déchets radioactifs ou d'usines de retraitement sur le territoire du canton ou dans la région. De cette manière le contenu de l'actuel 160 E, alinéa 5 est maintenu.

Le coup de gueule de Birdy Nam Nam par Catherine Armand Le groupe français de musique électronique en a marre des critiques de fans mal intentionnés, de journalistes ou autres professionnels du milieu, et le dit haut et fort aujourd'hui sur sa fanpage du réseau social facebook. Assez rare dans le milieu musical français, ce genre de coup de gueule. Il y avait bien eu le groupe de pop/rock AstonVilla, qui en 2002 avait profité du micro des Victoires de la Musique pour dénoncer la "conception d'artiste kleenex qu'ont certaines maisons de disques". Mais ils l'ont payé cher, depuis. Critiquer la machine à fric bien rodée de l'industrie musicale reste rarement sans conséquences. Privé de passages radios, mis au placard par sa maison de disques sans possibilités de sortir un nouvel opus sous un autre label, Frédéric Franchitti, chanteur du groupe, avouait à la "Voix du Nord" en 2007...

Le marché n'est pas l'économie par Edouard Dommen La Tribune présentait récemment un tableau qui prétend montrer le taux de recyclage des déchets par commune. Genthod et Bellevue y figurent aux dernières places. Or, renseignements pris à Bellevue auprès des élu-e-s du mouvement politique Bellevue d'Avenir, il s'avère que le tableau mesure non pas la part des déchets recyclés, mais la part de déchets triés que transportent des entreprises privées spécialisées...

Empathie, dans la peau d'un flic par Walter Schlechten « L'autre matin encore je me suis réveillé avec de forts sentiments. Ils m'habitent depuis des mois, comme s'ils avaient élu domicile, juste pour me troubler. Ils sont indéfinissables globalement car constitués d'un mélange de ressentis. J'y trouve de l'incompréhension (...) J'y trouve de la peur,... de la fureur,... de la terreur. Tous les matins je me confronte donc à la coupure avec mes émotions, car à l'aube je n'y trouve ni joie, ni surprise, ni tranquillité, éléments au combien importants à vivre au travers de nos émotions, juste pour partir travailler sereinement, sans craindre pour l'autre, sans craindre pour mon collègue, sans craindre de ne pas être à la hauteur des attentes de notre société face à la gangrène qui ronge nos rues. Je suis gendarme, je suis policier, je suis flic, je suis argoulet, je suis indigné. »

Harcelons, entartons les rapaces ! par André Langaney Quand un faucon ou un hibou est surpris à s'approcher avec de mauvaises intentions de passereaux ou de nids de corneilles, les victimes, s'il s'agit de petits oiseaux, ou leurs parents, s'il s'agit de nichées, se lancent par nuées sur l'agresseur potentiel qui, submergé par le nombre, ne peut que fuir piteusement. Les défenseurs ne le lâchent que lorsque le danger est bien écarté. Paris a connu, ce mercredi soir, sa première « Nuit des rapaces » au cours de laquelle a été élu et désigné à l'indignité publique « le plus pire » des rapaces, à savoir, selon l'initiative de l'excellent petit journal Fakir... Que faire face à tant d'irresponsabilité sociale, d'incompétence et de cynisme du politique ?

Aux HUG qui décide des urgences... par Bertrand Buchs Depuis quand les syndicats dirigent l'hôpital cantonal ? Depuis quand monsieur Yves Mugny a la droit de faire tout et n'importe quoi. Les droits syndicaux : ok, mais la chienlit non. Depuis quand monsieur Mugny est le chef des laboratoires des HUG ? J'ai du zapper sa nomination.  Mais attention accrochez vos ceintures et branchez vos défibrillateurs. Je cite : « ...Durant cette période. Seules les prestations indispensables seront assurées, ceci concernera aussi bien les analyses que les demandes de produits sanguins. Le personnel technique ne répondra à aucun appel téléphonique. Afin de vous éviter tout préjudice, nous nous engageons donc à n'envoyer aux laboratoires des HUG que les analyses qui relèvent d'urgence médicale avérée... » Je rêve... Urgence médicale avérée... Qui décide de l'urgence !..

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.