Etienne Dumont blogue

Imprimer

dumontoeil.jpgIl y a tous les jours ou presque de nouveaux blogs qui naissent. Et qui ne vivent qu'un jour. Leurs auteurs hésitent, reculent devant la publicité. D'autres s'installent pour quelques jours, quelques mois, pour toujours? Hier c'est mon confrère ETIENNE DUMONT qui a fait le saut dans la blogosphère. Notez qu'il publie déjà beaucoup sur le site de la Tribune et dans Les Quotidiennes. On lui souhaite une chouette bienvenue.

Et l'on répond dans la foulée à Paul Despraz et à Haykel Ezzeddine que les blogs n'ont pas disparu, qu'ils changent simplement de mode d'exposition, qu'il appartient aussi aux blogueurs de travailler à la diffusion de leur carnet interactif. Que l'adversité est mère d'innovations.

La revue du jour cite FRED OBERSON Cette France que j'aime tant... , THOMAS VEILLET « Si Janvier est pourri, l'année est foutue », DANIEL WARNER Why all the fuss over Iowa?, PASCAL HOLENWEG Le jour de l'argile, PHILIPPE JORDAN Impossible remède !, PASCAL DECAILLET Christian Levrat et la mathématique d'ombre, OLIVIER FRANCEY Les bêtes et autres mammifères politiques et quelques autres.

FRED OBERSON Cette France que j'aime tant... (...) A bien des égards, je suis devenu un mouton de Panurge, incapable de discernement, intoxiqué par de multiples slogans démagogiques qui me font espérer la lune, le « toujours plus ! ». On dit que le réveil sera cruel, le tri, la sélection sont déjà implacables, seule une partie de la population parvient à une vie décente, à un mieux être apparent. Je suis honteux parfois d'être du bon côté alors que pour d'autres, c'est la galère. (...) Malgré de nombreux atouts culturels et sociaux, cette France que j'aime tant n'échappe pas à une conjoncture en déliquescence.

THOMAS VEILLET « Si Janvier est pourri, l'année est foutue » Ce mois nous allons donc nous efforcer de bien travailler et de faire plein d'efforts, puisque tout le monde le sait « as goes January, so goes the year »... En gros, si Janvier est pourri, l'année est foutue, c'est encore un de ces adages boursier qui peuvent vous motiver OU vous mettre le moral dans les chaussettes d'ici 30 jours, pardon, 28 jours... Pour être précis, depuis 1929, nous avons eu 83 mois de janvier, sans compter celui-ci. 53 de ces mois de janvier étaient positifs, sur ces 53, 74% du temps l'année qui reste était positive... On se raccroche à ce qu'on a...

DANIEL WARNER Why all the fuss over Iowa? Well, it is the first official primary and the first time American voters will begin selecting who will oppose Barack Obama in November. The six Republican presidential hopefuls have somewhat different messages, but all are united in thinking they and the Republican Party are more capable than the incumbent. The favorite, Mitt Romney, has been unable to distance the field. (...)A huge industry has evolved in running campaigns, from public relations to logistics to fund raising. This is a big business with very specific demands.

PASCAL HOLENWEG Le jour de l'argile Éruption solaire ? Tremblement de terre ? Tsunami définitif ? Collision entre la Terre et une autre planète ? inversion de la polarité magnétique ? Vous avez le choix de la catastrophe finale (n'oubliez pas, cependant, que la catastrophe, étymologiquement, c'est la révélation :  pas la fin des haricots, mais le début de la vérité...). (...)  Le 1er janvier 2012, c'était, dans le calendrier révolutionnaire, le jour de l'argile. C'est de cela dont sont faits les pieds des pouvoirs qui se prennent pour des colosses...

PHILIPPE JORDAN Impossible remède ! D'aucuns annoncent la fin du « Secular Bull market » sur l'or, alors que les nouvelles économiques, financières et politiques sont de plus en plus mauvaises, voire pathétiques ! Explications : Ce qui à fait monter l'or depuis quelques années déjà, serait selon certains sur le point, et par un mystérieux enchantement, en phase de disparition avec le sauvetage de l'Euro ... nous en doutons plus que jamais et pensons que tout ceci n'est qu'une vaste rigolade. Si, en vérité, on peut observer ça et là, des doutes sur l'or, nous ne pouvons les considérer comme très sérieux vu la gravité de la situation. N'est-il pas à tout le moins bien étrange de constater que le Japon se joint à la grande pression à la baisse du prix de l'or en introduisant - en grande primeur - une loi fiscale discriminatoire qui fera date.

ETIENNE DUMONT Que ne ferait-on pas pour Christian Louboutin? Au début décembre, je me retrouvais dans un Paris morose. Seul, le faubourg Saint-Honoré débordait de «fashionistas», si possible arabes ou russes... Rue Jean-Jacques-Rousseau, dédiée à un homme qui n'aimait pas trop le luxe, il y avait cependant une file d'attente. Coupée par la chaussée, elle commençait d'un côté et finissait de l'autre. Les gens avaient l'air résignés et patients. Vu la présence toute proche de la soupe populaire distribuée aux pauvres (traditionnels et nouveaux) sur le parvis de Saint-Eustache, on pouvait craindre le pire. Décidément, la France se porte mal... Eh bien non! Cette petite foule attendait son tour pour entrer dans le magasin de Christian Louboutin...

EDOUARD DOMMEN Surveiller les banques les yeux fermés On a accusé Philipp Hildebrand, président de la Banque nationale suisse, et son épouse d'avoir trempé dans un délit d'initié en relation avec le taux de change du franc suisse. Les autorités se sont penchées sur la question et ont conclu que rien de répréhensible ne s'était passé. Tout comme rien de répréhensible ne s'est pas à la BCGe ou à l'UBS...

PASCAL DECAILLET Christian Levrat et la mathématique d'ombre des bilatérales Christian Levrat. Président du deuxième parti de Suisse, derrière l'UDC. Patron du PS. Il vient d'affirmer que les mesures d'accompagnement pour la libre circulation des personnes étaient insuffisantes dans les régions frontalières, comme Genève, le Tessin, l'Arc jurassien, et Bâle. Le Fribourgeois reconnaît enfin ce qui n'aura été jusqu'ici que l'infatigable combat local de certaines Marges. La parade des Gueux face à l'establishment. Le diapason tendu par Levrat ira-t-il tinter jusqu'aux oreilles du Conseil fédéral? Incitera-t-il certains ministres de cantons frontaliers à un peu moins d'arrogance et un peu plus d'écoute de la population ?

OLIVIER FRANCEY Les bêtes et autres mammifères politiques Il n'y a plus personne pour nous dire combien la Suisse a bien profité de la libre circulation des personnes, aucun pour nous dire qu'on en a bien profité lorsque tout allait bien. Aucun patron pour nous dire qu'à compétence égale, il engage un employé moins onéreux. (...)  J'apprécie les hommes et les femmes politiques. Pour leur courage parfois, pour leurs adultères aussi, pour leur mauvaise foi, pour leur obstination, pour leur mensonge qui le rendent si familiers...

 

 

Les commentaires sont fermés.