Les caravanes, Frambois et le Congo

Imprimer

caravanes.jpgSamedi dernier, raconte Gabriel Doublet, à Saint-Cergues, un groupe d'une douzaine de caravanes a investi le terrain d'entraînement du football club...  qui sait qu'à Genève, les gens du voyage n'ont aucune place où s'arrêter? L'étranger, on les refoule de diverses manières. La diffusion de Vol spécial mercredi soir sur la RTS UN suscite des commentaires Claire-Marie Jeannotat et de Béatrice Deslarzes.

Sur la politique d'ici, on retiendra la prévision de Philippe Souaille "Stauffer sera troisième" et le commentaire de Bertrand Buchs lequel signe "implosion".

Un petit coup de chapeau à un nouveau venu Yvan Rochat et à une expatriée au Congo Irène Mazza.

Yvan Rochat Sortir de chez nous! (...) Paradoxalement, les Vertes et les Verts passent la majorité mais régressent au scrutin proportionnel. Les personnalités que nous choisissons sont largement reconnues mais les idées que nous soutenons, les discours que nous élaborons, les méthodes qui sont les nôtres peinent à élargir l'assise que nous avons gagnée depuis notre fondation. Cela n'est ni suffisant, ni rassurant ! Et le danger qui nous guette c'est que nous devenions un parti d'excellentes personnalités à telles point qu'elles en deviennent notables aux indéniables qualités gestionnaires mais que nous soyons seulement cela oubliant que  nous devons également être capable de nous mobiliser. Nos idées fortes nous devons les porter auprès de la population, les marteler au point que chaque citoyen soit convaincu que nous énonçons là non pas quelques belles propositions mais les priorités incontournables dont notre société à besoin...

Catherine Armand Titanic en 3D, le trailer Il n'est pas encore sorti, mais on a déjà la bande annonce, en avant première genevoise. Chaussez les lunettes, enfoncez-vous dans votre siège, c'est parti... On y voit le Titanic PLR s'enfoncer dans les flots, doucement mais inexorablement. L'iceberg était pourtant visible de loin, mais l'inertie du navire et le manque d'anticipation de l'équipage le mènent maintenant à sa perte. Les passagers UDC, relégués en 3è classe (leur odeur épicée dérangeait dans les beaux salons, paraît-il), ont néanmoins trouvé le moyen de rejoindre le chalutier du MCG, qui voguait justement à proximité, tout à fait par hasard. "Ca sent le poisson à bord, mais au moins ça flotte", se disent-ils en s'éloignant, abandonnant le Titanic à son sort...

Julien Nicolet Pourquoi un "trou" inexistant ? (...) La CIA a choisi de longue date un mode de fonctionnement mixte. C'est ainsi que, contrairement aux caisses privées, elle ne capitalise qu'une partie des cotisations et fonctionne pour l'autre partie par répartition, comme l'AVS. Ce système est garanti par l'État, la fonction publique étant pérenne. Il est particulièrement stable, puisque l'argent circule et est donc moins soumis aux aléas boursiers et inflationnistes. La CIA est donc une caisse saine, parfaitement gérée, selon des principes qui garantissent le versements des rentes à longue échéance. Malheureusement, le droit fédéral a changé fin 2010, et, pour des raisons de pur dogmatisme libéral, la Confédération contraint désormais les caisses à disposer en permanence de la couverture intégrale des rentes et les oblige à augmenter leur taux de capitalisation à 80% à l'horizon 2052 (Le taux actuel de la CIA est de 54,1%).

Gabriel Doublet  C'est le printemps : vivent les caravanes ! L'arrivée des beaux jours, c'est la promesse heureuse des barbecues, des apéritifs qui se prolongent sous la voûte céleste, c'est aussi le plaisir de gratter à nouveau dans le jardin... Mais c'est également l'arrivée des groupes de gens du voyage, qui essaiment dans toute la France pour précisément... voyager. Samedi dernier, à Saint-Cergues, un groupe d'une douzaine de caravanes a investi le terrain d'entraînement du football club. Les élus sont arrivés, alertés par les habitants, la gendarmerie les a rejoint, bref, tout le monde s'est vite rendu sur place. S'en suivent les sempiternelles et identiques conversations, qui laissent bien vite place au pragmatisme. Saint-Cergues est membre du SIGETA, un syndicat intercommunal qui gère deux aires d'accueil pour les gens du voyage, l'une se trouvant à Annemasse, l'autre à Viry. Ces aires ne sont certes pas immenses mais permettent d'accueillir dans de bonnes conditions les petits groupes. Sur le plan départemental, des zones de plusieurs hectares sont prévues pour les groupes de très grandes ampleurs, un accord a été trouvé pour faire tourner les terrains, chaque année, pour que ce ne soit pas systématiquement les mêmes communes qui soient sollicitées...

Jean-Michel Olivier À qui profite le stupre ? À qui profite le crime ? Au criminel qui a volé, tué ou violé ? À la victime qui a fait la preuve de son innocence ? À la Justice qui tranche entre le Bien et le Mal ? Ces réponses, d'ordre moral ou juridique, n'ont plus cours aujourd'hui... À défaut d'avoir sauvé la Grèce, l'ex-patron du FMI sauve la presse du monde entier. C'est une noble mission. À la hauteur de ses indéniables talents. J'espère qu'un jour, reconnaissants, les journalistes érigeront une statue en son honneur. Bien droite. Et éternelle. Comme la vérité.

Philippe Souaille Stauffer sera troisième (...) Stauffer n'a clairement aucune chance d'être élu. Maudet en a une. Petite, mais bien réelle. 14% du corps électoral genevois réside en France voisine et qu'ils ne vont certainement pas voter pour le MCG. Pas davantage pour l'UDC si celle-ci s'allie avec ceux dont l'action peut les priver de leur job et diminueraient en tout cas leurs économies, placées dans l'acquisition de leur domicile... Tous ceux là vont majoritairement voter Maudet...

Béatrice Deslarzes « Vol spécial » Défendu par la gauche profondément marquée par une grande compassion partagée avec le cinéaste  mais très malmené  par les deux représentants de la droite  qui ont osé tenir des propos affligeants sans aucune sensibilité à la limite de ceux de tortionnaires.

Claire-Marie Jeannotat Vol spécial et Apartheid (...) Dans « Histoire inavouées de l'Apartheid » (Harmattan 1995) j'ai esquissé quelques faits vécus sous ce régime, « crime contre l'humanité » selon la Convention de l'ONU, et j'ai bien envie, si j'ai le temps, d'esquisser quelques faits des «histoires inavouées » de la pratique de l'asile en Suisse.

Djemâa Chraïti Cinéastes du Maghreb et du Moyen-Orient à Genève Pour la troisième année consécutive, et toujours dans la ligne qu'elles se sont choisie, à savoir le cinéma des femmes, les associations « DiverCités » et « Etre femme aujourd'hui » (EFA) se sont senties interpellées cette fois par les « Printemps arabes » qui, depuis une année, bourgeonnent au Maghreb et au Moyen- Orient. Dans les films présentés ici on sent déjà bouillonner la révolte des femmes, mais ces révolutions dont on parle tant aujourd'hui seront-elles aussi les leurs ?

Antoine Vielliard L'heure de vous rendre compte Voilà un an jour pour jour que vous m'avez élu Conseiller Général de Haute-Savoie dans le canton de St Julien-en-Genevois. Le moment est venu de vous rendre compte de mon travail à votre service. Si vous êtes satisfaits et que vous souhaitez manifester votre soutien à mes initiatives, ou au contraire si vous êtes insatisfaits et que vous souhaitez m'engueuler, je vous invite à trois réunions publiques de compte rendu de mandat et un verre de l'amitié...

Olivier Fiumelli Ville de Genève : bonne ou mauvaise surprise ? Ce  mercredi, Sandrine Salerno se prêtera au rituel printanier de la présentation des comptes. Après plus de 15 mois de suspense intense, nous allons enfin savoir si les prévisions fiscales étaient trop pessimistes ou trop optimistes, si les charges ont dérapé ou si elles ont été maîtrisées (ou sur-budgétisées...), si le résultat final est équilibré ou non, et si les 10 médiateurs culturels votés par la gauche ont remplacé efficacement ou non les agents de police municipale qui n'ont pu être engagé, etc. Pour mémoire, le budget 2011 voté était tout juste à l'équilibre, CHF 84'721, alors que les 10 exercices précédents avaient enregistré des bénéfices de l'ordre de 70 millions en moyenne. Avant de connaitre les chiffres définitifs, il est toujours intéressant de relire ce que nous avions dit de ce budget lors des débats au conseil municipal en décembre 2010. On verra bien demain si nous étions crédibles de demander une légère baisse d'impôt...

Bertrand Buchs Implosion... La droite n'a plus de projets. La chute de la maison PLR aiguise les appétits. Tout est bon à étriper, déchirer. Le PLR et le PDC doivent réinventer l'Entente.  On se met autour d'une table et on bosse. Gardons à l'esprit que les trois partis qui votent le budget, donc qui travaillent pour que Genève avance, créent des postes de travail, construisent des logements, s'occupent de votre santé et de votre sécurité, sont le PLR, le PDC et les Verts. Laissons les autres à leur lubie d'extrême et d'exclusion...

Antonin Moeri De sang froid (...) Après les auteurs s'étant saisi des affaires Romand, Dick Hickock, Perry Smith, Fritzl et Youssouf Fofana (Tout tout de suite, prix Interallié 2011), quel écrivain ira interroger les agents du RAID, les proches de MM, fouiller les archives de la police et des tribunaux toulousains pour imaginer le roman sur celui qui a froidement abattu Imad, Abel, Mohamed, Jonathan et trois enfants du Collège juif Ozar-Hatorah?

Pascal Décaillet L'Illustré tue le temps Eric Stauffer. Regard noir, convergeant vers le foyer d'un écran. Mauro Poggia, regard bleu, même objectif. Derrière eux, d'autres hommes. C'est Rembrandt, la Leçon d'anatomie, les diagonales se croisent. L'ambiance est donnée. Le centre du tableau, c'est le regard de Stauffer. La braise. Al Pacino, à côté, passerait pour un enfant de chœur. Génie de Jean Revillard, le photographe, à quoi s'ajoutent les lèvres pincées du Parrain d'Onex, la gourmette. Ça n'est plus Uni Mail. C'est un sous-sol de Chicago, sous la Prohibition. (...)  Et, comme on est toujours dans l'école hollandaise, un titre en ombres et lumières : « Le passé obscur d'Eric Stauffer ». Inutile de dire que le client se précipite dans le corps du texte. (...)

John Goetelen La lumière de la Terre analysée par le VLT La nouvelle Lune vient d'avoir lieu et le croissant lumineux est à nouveau visible en début de soirée. Quand il est fin on peut voir une lumière très diffuse à la surface de notre satellite: c'est la lumière cendrée, qui n'est autre que la lumière envoyée par la Terre sur sa surface. C'est comme un clair de Terre sur la Lune. Une expérience vient d'être réalisée sur cette lumière cendrée au moyen du Very Large Telescope (VLT).

Eric Bertinat Effet de la libre circulation sur les comptes de la Ville (...) L' 'augmentation de la taxe professionnelle de 18 millions démontre que le nombre d'entreprises et d'emplois a augmenté à Genève. Genève résiste bien, malgré la crise économique. Voilà qui explique pourquoi les impôts sur les personnes morales augmentent (+9,9 millions). Mais l'UDC relève également que pour la même année, les revenus de l'ensemble des personnes physiques baissent fortement de 23 millions sur l'exercice 2011. La baisse d'impôts votée par la population genevoise en septembre 2009 n'est pas la seule explication comme aime à le rappeler Mme Salerno. C'est bel et bien le premier effet comptable de la libre-circulation, de l'augmentation extraordinaire de frontaliers européens occupant un emploi sur notre canton et de la pression à la baisse sur les salaires qu'ils imposent aux Genevois.

Irène Mazza Quand les termites fêtent leurs noces La saison des pluies a commencé. La nuit, les grenouilles croassent à qui mieux mieux et les termites se préparent à leur voyage de noces. Attirés par la lumière, des milliers de ces insectes volent dans nos maisons pour y perdre leurs ailes et s'accoupler ensuite. Un extraordinaire spectacle de la nature. Si l'on ne fait pas attention, on risque d'en avaler un. Contrairement à moi, les Congolais se réjouissent de leur arrivée: les termites frits sont une délicatesse. Notre cuisinier me présente un spécimen encore vivant: "Ils sont riches en protéines", m'assure-t-il. En tant que végétarienne, j'ai une bonne excuse pour ne pas les manger...

Hani Ramadan Le voile, faux problème mais vraie ségrégation Un grand merci au Bureau de l'intégration de Genève, dont le chef, André Castella, poursuit inlassablement la rude tâche qui consiste à combattre le racisme sous toutes ses formes. Samedi 24 mars, au Centre Islamique de Genève, il a captivé l'attention de ses auditeurs, en rappelant que si les races n'existent pas, le racisme est, lui, malheureusement bien réel. Madame Yvonne BERCHER a eu quant à elle la gentillesse de nous envoyer ce compte-rendu de la rencontre du vendredi 23 mars 2012. Nous en livrons à nos lecteurs un extrait...

Jean-Noël Cuénod Non, Nicolas Sarkozy n'a pas changé ! A peine le siège du tueur de Toulouse Mohamed Merah était-il terminé, que le président français a laissé libre cours à son réflexe pavlovien: un événement violent déclenche aussitôt une nouvelle loi. Il en va ainsi chaque fois que l'émotion populaire entre en ébullition. Au mieux, ces bagatelles législatives pour un massacre ne servent qu'à faire du bruit médiatique et n'ont aucune conséquence. D'autant plus que les réformes brandies existent déjà dans les codes. Il suffirait de les appliquer, ce qui est moins spectaculaire et plus efficace. Mais plus coûteux aussi, puisqu'il faut dégager des moyens en effectifs et en matériel...

 

 

Les commentaires sont fermés.