• Christian Brunier: La bienveillance pour contrer l’obscénité populiste …

    Imprimer

    brunier christian.jpgVoici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

     

    Christian Brunier: La bienveillance pour contrer l’obscénité populiste … La grossièreté, au mauvais goût fascisant, prend de l’ampleur dans les démocraties de la planète. Un milliardaire parlant au nom du peuple, à coup de fakenews, à la tête des Etats-Unis, un fondamentaliste religieux aux manettes au Brésil, un politique agissant comme un videur à l’Intérieur en Italie, un intégriste intolérant dirigeant les affaires étrangères en Israël, un gros bras au pouvoir en Hongrie, un autocrate au Kremlin, les malfaisants, usant des peurs, des fausses promesses, des mensonges et des insultes sans vergogne, font recette dans bien des pays démocratiques. La violence, la démagogie, le sexisme, le racisme sont décomplexés. (...) Pour contrer l’obscénité populiste, la montée des extrémistes, seule la bienveillance est capable de relever ce défi. Bienveillance envers les plus modestes de la société dont on a les moyens de mieux les soutenir. Bienveillance pour construire une économie, durable et responsable, profitable aux intérêts humains, au service de toutes et tous, et non d’une infime minorité spéculant parfois même sur du virtuel.(...)

    Lire la suite

  • Bernard Comoli: René Fuerst : Amazonie, vingt belles années

    Imprimer

    feu brousse amazonnie reuters.jpgBernard Comoli: René Fuerst : Amazonie, vingt belles années« Qui brave la pluie se mouille ! » Ainsi commence l’ouvrage* que vient de publier René Fuerst, l’ethnologue genevois de 86 ans. C’en est aussi le titre du dernier chapitre où il raconte comment et pourquoi le troisièmePrésident de la Fondation Nationale de l’Indien – FUNAI, le Général de Réserve, Ismarth Araújo de Oliveira, lui interdit, en juillet 1975, l’accès aux aires indigènes du pays. Il avait publiquement critiqué la politique indigéniste de l’État brésilien. Dès 1955, ce chercheur était allé à la rencontre de plusieurs peuples indigènes de l’Amazonie brésilienne. Notamment chez le Xirin du Cateté et les Yanomami du rio Demini. Il l’a fait pour le Musée d’Ethnographie de Genève - MEG, mais aussi pour le Comité International de la Croix Rouge – CICR. Il avait perçu le risque d’un véritable génocide déjà couru par ces peuples. De son expérience amazonienne, l’ethnologue en fait le sous-titre de son livre : « Vingt belles années (1955 -1975) ». (...)

     

    Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch

    Lire la suite

  •  André Naef: L'autogoal de Matteo Salvini

    Imprimer

    mateo salvini reuters.jpg André Naef: L'autogoal de Matteo Salvini Comme le chantait Aznavour, Matteo Salvini se voyait déjà "en haut de l'affiche", grisé par le succès populaire d'un tournée des plages aux relents de "Marche sur Rome", celle qui avait amené Mussolini au pouvoir, en 1922. En mettant brutalement fin à la coalition gouvernementale avec le Mouvement des 5 Etoiles (M55) - dont il était l'homme fort et le perturbateur en chef - le Duce de la Ligue comptait bien provoquer des élections anticipées triomphales qui, fort de sondages flatteurs, lui auraient octroyé les pleins pouvoirs pour gouverner l'Italie avec l'éventuel soutien des troupes déclinantes de Silvio Berlusconi, lequel n'en était plus à un lifting près. Mais Salvini a multiplié les erreurs d'appréciation, faisant douter de son sens politique et aboutissant à un monumental autogoal. (...)

    Lire la suite

  • Guy Mettan: Pourquoi Planète bleue

    Imprimer

    planete bleue.jpgGuy Mettan: Pourquoi Planète bleue Première étape. Tour du Valais à pied. 23 juillet 2019. LE PAS FAIT LE CHEMIN. C’est avec ce viatique que je commence mon tour du Valais à pied et en solitaire. Cette formule a guidé toute ma vie et je compte bien m’en inspirer pour affronter les difficultés et maux divers qui m’attendent sur cette longue route. Ça fait quelques années que je marine ce projet de renouer avec mon canton d’origine, la nature et les montagnes, en retrouvant des sensations perdues depuis l’enfance. Le moment est venu de passer à l’action, avec une petite pointe de trac quand même: serais-je capable de marcher 5 à 8 heures par jour sur des pentes aussi raides? (...) Objectif 2019: une vingtaine d’étapes, de Saint-Gingolph au Val d’Anniviers. (...) Depuis début juillet, la chaleur et la sécheresse frappent si fort que les propriétaires hésitent à redescendre, faute d’eau et d’herbe. Les bêtes se sont d’ailleurs mises au frais dans la forêt. Difficile de comprendre ceux qui nient le réchauffement climatique et qui ergotent pour savoir s’il est d’origine humaine ou naturelle. Vu d’ici, peu importent les causes, influence des taches solaires ou émissions industrielles de CO2, les effets sont les mêmes et les dégâts sur les sapins qui crèvent de soif et les herbages qui roussissent en début d’été déjà, très inquiétants. (...)

    Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

    Lire la suite

  • Gabriel Jaccard: Le mouvement écologique est-il un défi pour le libéralisme ?

    Imprimer

    coccinelle.jpgVoici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

     

    Gabriel Jaccard: Le mouvement écologique est-il un défi pour le libéralisme ? (...) Cette question peut s’entendre de deux façons. Premièrement, le combat écologique représente en soi un défià surmonter ; il relève d’une tâche ardue car, en plus d’être une victoire de l’homme sur la nature, il vise notamment à renverser certains principes du système économique actuel. Secondement, l’écologie peut aussi apparaître comme une sorte de défianceenvers le libéralisme, dans le sens où d’aucuns voient ces notions comme foncièrement incompatibles, notamment car les Libéraux sont souvent perçus comme les défenseurs à tout prix des milieux économiques. Selon nous, si l’écologie est pour sûr un défi en soi, la seconde interprétation relève d’un amalgame entre le libéralisme et son image colportée par ses détracteurs. Revenons un instant sur les tenants des deux notions qui nous intéressent. D’une part, qu’est-ce que le libéralisme fondamentalement ? Le libéralisme est un mouvement politique complexe pluri-centenaire basé sur l’individu c’est-à-dire le « moi ». Il vise notamment à protéger les libertés de l’individu et à l’amélioration de son bien-être. Toutefois, cette notion ne le rend pas autocentré pour autant. En réalité, ce « moi » réflexif ne se conçoit qu’en relation avec la prise en considération d’un autre qui me ressemble. Partant, le cheminement de ce « moi » implique le « nous », c’est-à-dire une notion de groupe dont les intérêts sont communs. Enfin, on ne doit pas le confondre entièrement avec le libéralisme économique qui a notamment permis l’essor du capitalisme pendant la révolution industrielle. D’autre part, qu’est-ce que l’écologie ? (...)

    Lire la suite