Claude Bonard: Röstigraben à la Polonaise

Imprimer

président polonais.jpgClaude Bonard: Röstigraben à la Polonaise

John Goetelen: Racisme et sexisme à l’Orangerie

Sylvain Thévoz: Utiliser le Covid-19 comme un accélérateur

Andreas Dekany: Édouard Philippe, un Homme d’État

Philippe Meyer: Le CO2 de Pavlov

Jean-Dominique Michel: Covid19: immunité croisée avec les autres coronavirus

David Frenkel: Contrevérités concernant l'application du traité de San Remo (1920)

JF Mabut: La croix et le C

Jean-René Belliard: Des roquettes tirées par les rebelles chiites yéménites Houthis interceptées

Claude Bonard: Röstigraben à la Polonaise Monsieur Andrzej Duda, président de la République sortant, porteur de la révolution conservatrice * initiée depuis cinq ans par M. Jaroslaw Kaczynski, président du parti Droit et justice (PIS) est réélu pour un second mandat avec 51,03% des suffrages. Son challenger, M. Rafa? Trzaskowski, maire de Varsovie, candidat de centre-droit, porteur d'une politique d'ouverture et de tolérance est battu, récoltant 48,97% des suffrages. Avec un taux de participation à faire pâlir en Suisse, 68,1% dans les locaux de vote, ce qui mérite d'être souligné. Avec ce résultat, la Pologne est, pour cinq ans de plus, un pays coupé en deux politiquement et géographiquement parlant, avec deux camps irréconciliables, deux visions du pays et de son avenir. Des fractures qui se répercutent aussi dans les familles et au sein des amis. Parler politique est tabou pour éviter les querelles. (...)

 

John Goetelen: Racisme et sexisme à l’Orangerie Andrea Novicov devrait-il se suicider? Ce serait la meilleure manière de disparaître. Il serait cohérent. Car le directeur du Théâtre de l’Orangerie (TO) déclare une guerre sociale et le dit ouvertement: il veut la chute du mâle blanc. Lui-même étant un mâle blanc, il doit donc rapidement se faire disparaître. (...) Rien sur les violences faites aux hommes. Rien sur le génie blanc qui a contribué au mieux-vivre dans le monde. Par contre, aucune retenue pour traiter l’homme comme un animal (le mâle) et pour étaler sexisme et racisme en toute arrogance. Juger et discriminer les gens à cause de leur couleur ou de leur genre est du racisme et du sexisme. À propos d’arrogance, rien sur celle des puissantes femelles black, reines africaines; des compagnes de rois, qui ne mettaient jamais en cause leurs décisions car elles en profitaient. Rien sur l’impératrice de Chine Wu Zetian (...) Bref. En s’attaquant au mâle blanc, qu’il faudrait déboulonner et voir chuter (disparaître de la scène), Novicov étale sa vue tordue du monde, son racisme et son sexisme, impunément. Il en vit, il le porte comme une idée d’avant-garde, comme une fierté – alors que ce discours sent plus les années 1970 que les années 2000. (...)

 

Sylvain Thévoz: Utiliser le Covid-19 comme un accélérateur Selon un article paru dans le journal Le Monde du 10 juillet, les « experts » interrogés par les médias sur le Covid-19 et ses conséquences étaient à 80 % des hommes. (...) Nous ne sommes donc pas encore sorti-e-s de l'ornière qui veut que la parole féminine soit encore et avant tout utilisée pour illustrer des expériences de mère à domicile voire de victime de violences. Beaucoup plus rarement leur est reconnu le rôle respecté d’expert-e qui est le leur. Il serait intéressant d'instaurer des Gender Watch lors de toutes réunions et comités, afin d'objectiver qui utilise effectivement le temps de parole, comment ce temps est réparti et négocié; comment, à l'intérieur même de l'entreprise, des associations, la dimension de genre construit les choix politiques et les orientations stratégiques. Ainsi, pourrions-nous avoir une image plus fidèle de la manière dont le genre impacte les prises de décision, et qui sait, peut-être avoir quelques surprises. Oui, il y a toujours davantage de femmes qui occupent les postes d'expertes et d'élues. Toutefois, les biais demeurent. Occuper un poste de pouvoir n'est pas encore une garantie absolue de l'exercer ni d'être reconnu-e- dans ce dernier. Il nous revient donc de traquer les entraves, débusquer les résistances, poursuivre le travail de conviction et de dialogue, au sein de la société, afin que celle-ci soit toujours plus égalitaire et inclusive. (...)


Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch. Les blogs sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils n'engagent pas la rédaction de la Tribune.


Andreas Dekany: Édouard Philippe, un Homme d’État En mai 2017, peu d’entre nous connaissaient Édouard Philippe (...) J’étais toutefois loin de me douter que ce nouveau Premier ministre français, allait me réconcilier avec la politique en général. Je ne fais d’habitude pas d’ingérence dans la politique française ; j’ai fait deux exceptions : une première fois suite à la mort de Jacques Chirac en septembre 2019 et une deuxième fois maintenant pour écrire un texte sur Édouard Philippe. Je l’ai découvert au fur et à mesure et j'ai beaucoup apprécié son style. (...) Si on observe le paysage politique français actuel, on constate que Les Républicains n’ont aucun candidat crédible dans leurs rangs, à part…un certain Édouard Philippe, qui pourrait théoriquement affronter le Président sortant, dont il a été le Premier ministre, lors des élections présidentielles qui auront lieu en 2022.

 

Philippe Meyer: Le CO2 de Pavlov J’observe que les militants les plus acharnés finissent par donner raison aux amis de Cointrin : certains parlementaires genevois à Berne, sensés défendre les intérêts de notre canton, prennent de grandes libertés avec les chiffres lorsqu’ils articulent ces fameux 20% des émissions de CO2 émis dans l’atmosphère par le transport aérien. Leurs propres amis le reconnaissent désormais. Le plus capé d’entre eux, l’inénarrable Mike Gérard, articule ainsi le chiffre de 10%, donnée encore hautement contestée par les spécialistes qui évaluent ces dernières à 3% ! Grâce à la Julie, les Genevois ont donc ainsi eu l’occasion d’affiner leur sens critique. Un mensonge répété ne finit heureusement pas toujours par devenir une vérité, même si Pavlov a encore de beaux jours devant lui !

 

Jean-Dominique Michel: Covid19: immunité croisée avec les autres coronavirus Continuant à échanger avec nombre de scientifiques et penseurs autour de l'épidémie en cours, j'ai l'honneur et la joie de publier un second article de Mme Hélène Banoun, Pharmacien biologiste, ancien Chargé de Recherches INSERM. (...) Le faible pourcentage d'individus ayant développé une Covid-19 symptomatique dans la population peut s'expliquer par l'immunité croisée avec les autres coronavirus. Ce phénomène repose sur l'immunité cellulaire. L'immunité humorale (médiée par les anticorps) pourrait par contre être responsable en partie de certains phénomènes immunopathologiques. La balance entre cette immunité cellulaire bénéfique et ces phénomènes immunopathologiques pourrait expliquer d'une part la faible représentation des enfants parmi les malades et d'autre part la forte létalité chez les personnes âgées. Pour faire face à une prochaine pandémie il faudrait donc chercher comment on peut d'une part protéger les populations fragiles et d'autre part améliorer l'état immunitaire de la population mondiale d'un point de vue de santé globale. Ceci n'est pas uniquement un problème sanitaire mais un problème de société (…)

 

David Frenkel: Contrevérités concernant l'application du traité de San Remo (1920) (...) Il est fondamentalement mensonger d'écrire que le Grand Royaume arabe fut envoyé aux oubliettes. En effet, les droits des Arabes à l’autodétermination leur ont été accordés ailleurs : en Syrie, en Irak, en Arabie, en Égypte et en Afrique du Nord, et il fut créé 21 États arabes contemporains à cet effet, sur un immense territoire qui va du golfe Persique à l’océan Atlantique. Contre un seul État pour les Juifs, en Palestine historique. D'autre part, voici ce qui restait en 1948 de la Palestine qui fut promise aux juifs (...) Il est fondamentalement mensonger d'écrire que le Grand Royaume arabe fut envoyé aux oubliettes. En effet, les droits des Arabes à l’autodétermination leur ont été accordés ailleurs : en Syrie, en Irak, en Arabie, en Égypte et en Afrique du Nord, et il fut créé 21 États arabes contemporains à cet effet, sur un immense territoire qui va du golfe Persique à l’océan Atlantique. Contre un seul État pour les Juifs, en Palestine historique. D'autre part, voici ce qui restait en 1948 de la Palestine qui fut promise aux juifs (...)

 

JF Mabut: La croix et le C (...) J'ai relu l'interview dans la Tribune de Genève de Vincent Maitre, président sortant du PDC genevois (et seul conseiller national PDC romand à n'avoir pas déclaré les revenus qu'il tire des ses participations à des associations et conseils d'administration, dit ce matin Le Courrier, dans une enquête un peu inachevée et décevante sur les liens d'intérêt de nos élus à Berne). L'abandon du C et donc de la référence chrétienne - entendez catholique** - dans le nom du quatrième ou cinquième parti de Suisse, en discussion au niveau fédéral, est donc un débat sain et utile. Si les valeurs demeurent, poursuit l'élu PDC, l'étiquette peut être adaptée aux humeurs du temps présents. Le PD? pense ainsi attirer plus d'électeurs qu'il ne risque d'en perdre. Pari risqué, mais quel pari ne l'est pas?Les partisans du PDC se souviendront que ce n'est pas la première fois que leur parti change de nom. (...) N'est-il pas temps de créer le PSBC, le Parti suisse du Bien Commun? (...) Un mot encore sur la responsabilité de l'Eglise catholique dans cet abandon du C. Les forces conservatrices et identitaires sont puissantes et se renforcent. François, qui plaît aux Verts et aux démocrates, fait face à rude partie. Or les silences et les compromissions de l'institution dans les affaires des prêtres pédophiles a sapé terriblement ce qui lui restait d'autorité. A cela s'ajoutent l'incapacité du Vatican et des évêques qui n'osent pas marquer leur différence concernant le statut de la femme dans l'église et l'évidente nécessité que la moitié du genre humain doit pouvoir accéder à la sacralité de prêtre. Le c ne signifie plus alors catholique, c'est-à-dire universel, mais conservateur. (...)

 

Jean-René Belliard: Des roquettes tirées par les rebelles chiites yéménites Houthis interceptées Le système de défense aérienne de la coalition sunnite dirigée par l'Arabie saoudite a intercepté deux missiles balistiques et quatre véhicules aériens sans pilote lancés par les rebelles chiites yéménites Houthis à travers le territoire de l'Arabie saoudite depuis la capitale du Yémen, Sanaa, a rapporté lundi la presse officielle saoudienne, citant un porte-parole. (...)

Les commentaires sont fermés.