Guy Mettan: On rigole bien dans les cabanes uranaises

Imprimer

alpe di cavanne mettan.jpgGuy Mettan: On rigole bien dans les cabanes uranaises

Olivier Perroux: L’Histoire au pilori du passé

Marc Schindler: Covid - la vengeance des dieux

Didier Bonny: « Loving », un amour de film

Christian Brunier: Après la pluie, le beau temps

Maurice-Ruben Hayoun: Eric Delbecque, Les silencieux

Pascal Décaillet: Madame Peel, le Paradis a besoin de vous !

 

Guy Mettan: On rigole bien dans les cabanes uranaises 35e étape - Cabane de Corno Gries - Cabane de Piansecco - Passo di Cavanna - Cabane de Rotondo - 18 juillet 2020 (...) Avant le col du Lucendro qui mène au Gotthard, je coupe à gauche sur le col de Cavanna, qui conduit à Realp, dans le canton d’Uri, et à la Furka. 700 mètres de montée en plein soleil, après cinq heures de marche d’approche, ça pèse sur le dos et les jambes, fussent-ils bien entraînés! Juste avant le col, soufflant et ahanant comme la mule du pape, je rattrape néanmoins deux jeunes Suisses allemandes tout en étant talonné par deux Zurichois. Nous nous rejoignons tous au sommet et décidons de faire équipe car nous allons tous à la même cabane par un itinéraire qui s’annonce scabreux. Le contraste entre les deux versants du col est en effet saisissant. (...) Neuf heures et demie d’efforts depuis ce matin pour gagner cette cabane perdue du canton d’Uri. Est-ce que ça en valait la peine? (...)

 

Olivier Perroux: L’Histoire au pilori du passé Il faut « reprendre à zéro l’enseignement de l’Histoire » déclame Pascal Décaillet dans un billet d’humeur. Au fond de sa pensée, des enseignants genevois qui n’enseignent pas l’Histoire mais la morale. Comme l’Histoire est justement une science du débat, remettons quelques jalons en place avant de faire le procès de toute une profession. L’Histoire ne juge pas. Elle cherche à comprendre le passé et pour y parvenir elle s’appuie sur un méthode précise, dont l’axe central est la confrontation d’arguments autour de faits et de contextes. La notion de vérité historique est mouvante, sinon franchement contestable. En dehors de certains faits, il n’existe que très peu de vérités historiques. Ce qui est vrai aujourd’hui sera peut-être remis en question demain. C’est comme cela que l’Histoire progresse. Cet élément central explique qu’aujourd’hui encore des historiens travaillent sur des périodes très anciennes, pourtant étudiées depuis des siècles. L’enseignant de l’Histoire a une place particulière dans les programmes scolaires à plus d’un titre. (...)


Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch. Les blogs sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils n'engagent pas la rédaction de la Tribune.


Marc Schindler: Covid - la vengeance des dieux Sophocle affirmait : « Les dieux rendent fous ceux qu’ils veulent perdre ». Aux dieux antiques, le philosophe grec ajouterait aujourd’hui le virus Covid. C’est lui qui fait perdre la raison à certains dirigeants, à certains médecins et à un peu tout le monde, sur les réseaux sociaux. Parmi les politiciens les plus gravement atteints, le président brésilien Jair Bolsaro, le premier ministre britannique Boris Johnson et le président américain Donald Trump. Tous les trois ont nié que le virus était mortel et ils n’ont pas pris de mesures pour l’enrayer. Résultat : le virus a tué des centaines de milliers de malades au Brésil, en Grande-Bretagne et aux USA. (...) Le virus a contaminé plus de 27 millions de gens, 900 000 en sont morts. Il a provoqué la plus grave crise économique depuis près de cent ans, avec des millions de chômeurs, des faillites en cascades et la misère sociale. Il a aussi révélé que les hommes politiques élus pour leur compétence, leur expérience et leur vision de l’avenir ont été incapables d’enrayer la pandémie. (...)

 

Didier Bonny: « Loving », un amour de film Richard et Mildred Loving, les biens nommés, s’aiment et souhaitent se marier. Mais en 1958 dans l’Etat de Virginie, c’est interdit quand les futurs époux ne sont pas de la même race. Qu’à cela ne tienne, d’autres Etats l’autorisent. Sauf que de retour en Virginie, ce mariage n’a plus aucune valeur et vivre ensemble sous un même toit est un crime qui conduit tout droit en prison. « Loving » raconte sur une décennie l’histoire vraie de ce couple qui a, presque malgré lui, fait avancer d’un grand pas les droits humains aux Etats-Unis. Le film se concentre principalement sur l’histoire d’amour entre Richard et Mildred Loving, l’aspect judiciaire étant une conséquence de cet amour qu’ils ne peuvent pas vivre librement. (...) Inédit. 4 étoiles. « Loving ». RTS 1, jeudi 10 septembre, 23h40.

 

Christian Brunier: Après la pluie, le beau temps (...) Chaque Etat devrait se fixer des objectifs de réduction du nombre de tentatives de suicides et de suicides. Ces réactions extrêmes, définitives, sont souvent passagères. Ne pas accepter le suicide comme une fatalité et se mobiliser pour éviter de tels drames est de notre responsabilité. Promouvoir une vision positive de la vie, dans ce monde qui ne fait la Une que sur le malheur, est aussi un moyen de mieux apprécier le quotidien. Il est aussi indispensable de rendre peu accessible les moyens létaux et les sites privilégiés pour réaliser ce genre d’actes. Le soutien aux proches des personnes passant à l’acte est impérieux. Prévenir et tenter de stopper le suicide est un acte de solidarité que chaque société doit mettre en œuvre. Ce jeudi soir, sous réserve des conditions climatiques, le Jet d’eau de Genève sera illuminé en rouge pour soutenir la Journée mondiale de prévention du suicide. (...)

 

Maurice-Ruben Hayoun: Eric Delbecque, Les silencieux Ce titre elliptique s’éclaire en lisant le bandeau blanc sur fond noir de la coiuveture: Ne nous trompons pas, les salafistes menacent la République. Dès lors, tout est dit. Ce livre assez épais et bien documenté de première main, rédigé par un homme qui sait de quoi il retourne, montre que la situation est sérieuse pour la tradition républicaine de notre pays, la France, même si certains secteurs de l’opinion et de la classe politique ne prennent toujours pas cette menace au sérieux. Le titre, dès lors, se justifie : ceux qui minent les fondements de la société française effectuent leur sinistre besogne, loin des regards indiscrets ou de la vigilance des services de sécurité. Ceux qui détruisent l’essence même du pacte républicain, le font sournoisement, en silence, sans que l’on réalise vraiment ce qui se passe. Et après, il risque d’être trop tard, même s’il. faut éviter tout alarmisme et garder la tête froide. Mais il est indéniable qu’un travail de sape est à l’œuvre. (...)

 

Pascal Décaillet: Madame Peel, le Paradis a besoin de vous ! La nouvelle vient de tomber, juste à l'heure du thé, en ce moment de la journée où les vertes prairies du Sussex sourient au soleil d'automne. Madame Peel, la Vierge Emma, l'inoubliable comparse de John Steed, nous a quittés, à l'âge de 82 ans. Sauf que Madame Peel n'a pas d'âge. Et qu'elle n'est pas morte. Les stars immaculées ne meurent jamais, tout au plus caressent-elles, la nuit, les visions passagères de nos rêves. Nous sommes humains, inaboutis, mortels. Nous sommes pécheurs, noirs de la faute : Madame Peel était au-delà de la distinction, au-delà de la classe, légère comme le vent des Cornouailles, lorsque la falaise fatiguée salue le soir qui vient. De toutes les compagnes de Steed, elle fut la divine. (...)

Les commentaires sont fermés.