- Page 2

  • Vernier, majorité désastreuse

    Imprimer

    Cerruttin Thierry albouy.pngAvant la trêve des confiseurs et les bilans annuels, les politiques échangent encore quelques traits. L'ancien maire THIERRY CERRUTTI épingle la gestion de ses successeurs à Venier. PIERRE KUNZ dénonce le projet décroissant des Verts, mais oublie de balayer devant sa porte. OLIVIER PERROUX manifeste son indignations. On souhaite la bienvenue à ce nouveau blogueur à qui l'on souhaite comme à tous une belle audience.  JACQUES-ANDRE WIDMER se félicite des premiers pas de son égérie sous la coupole fédérale...

    PHILIPPE SOUAILLE remet les pendule à l'heure à propos de la préférence cantonale. SOLI PARDO soutient les jeunes squatters des Grottes (dans le fond, pas dans la forme)...

    Lire la suite

  • "Je sors du Palais de Justice, désenchanté!"

    Imprimer

    Ezzeddine haykel.pngY a-t-il anguille sous roche ou Kafka a-t-il trouvé refuge au Palais de Justice de Genève? Souvenez-vous! Fin août, le bouillant Eric Stauffer publie son affiche pour les élections fédérales sur sa page Facebook. Sous le titre "Escroquerie" puis "Arnaque d'Etat", on voit le portait de trois présidents de caisses maladie et leur nom. Un blogueur, le bon HAYKEL EZZEDDINE, toujours à l'affût et souvent dans la rue, reprend l'info et l'affiche dans son blog. Très vite le ramdam (traduction française de buzz) défraye la chronique.

    Aussitôt le porte-parole de l'assurance Mutuel exige de votre serviteur qu'il efface l'affiche du blog en question. Je m'y refuse, l'hébergeur n'est pas le premier responsable du contenu des blogs. J'alerte le blogueur qui rapidement s'exécute. L'affiche évolue dans sa forme et finit par être placardée avec une première moitié censurée. En marge de l'affaire politique, qui alimente les gazettes et les blogs, l'assurance Mutuel poursuit les contrevenants pour calomnie au civil et au pénal. Elle leur réclame 20'000 francs de dommages. L'avenir va son petit bonhomme de chemin. Haykel est pris dans la nasse et s'étonne à raison que son travail d'information et d'opinion soit si mal récompensé. "Je sors du Palais de Justice, désenchanté!" écrit notre blogueur désabusé. Qu'en pensez-vous? J'illustre ce proppos avec une image d'Haykel, photographe amoureux de Genève.

    Espérons que quelque chose de positif sortira de cette épreuve et qu'il faut comme le constate JOHN GOETELEN vivre avec le chaos.

    Lire la suite

  • Ouf, les blogs sont bien indépendants des rédactions

    Imprimer

    conseil suisse de la presse.pngLe Conseil suisse de la presse vient de prendre une décision importante dans laquelle il consacre l'indépendance des blogs.

    Un blog est un carnet de notes interactif personnel. Son contenu est clairement distinct de la partie rédactionnelle d'un site intermet d'un média. Un blog n'a donc pas à être traité comme une lettre de lecteur, note le Conseil suisse des médias dans une prise de position publiée cette semaine. Les blogs ne sont pas non plus des journaux soumis aux règles déontologiques des journalistes, car leur auteur, sauf s'ils font métier de journaliste, sont de simples citoyens qui exercent leur liberté d'expression.

    Évidemment l'hébergeur peut toujours fixer, dans les conditions générales d'utilisation, des règles plus restrictives que celles qu'impose la loi, par exemple celle de refuser des contenus à caractère commercial, ce qui est le cas des blogs hébergés par la Tribune de Genève.

    En revanche, le Conseil suisse de la presse met les éditeurs au pied du mur s'agissant des commentaires publiés sous les articles et dans les forums. Les commentaires devraient être signés comme le sont les lettres de lecteur publiées dans la version imprimée d'un média. En outre, ces commentaires devraient être filtrés a priori, comme le sont également les lettres de lecteur imprimées par un média. On lira sur le sujet l'avis de Daniel Cornu, médiateur d'Edipresse/Tamedia (éditeur entre autre de la Tribune de Genève).

    Que pensez-vous de la prise de position du Conseil suisse de la presse?

     

    Lire la suite

  • Les visiteurs de prison

    Imprimer

    champ dollon.jpgLa commission des pleureuses, il paraît que c'est ainsi que les mauvaises langues appellent ces députés membres de la commission des visiteurs de prison. Honneur hasardeux, un membre de cette commission inconnue est devenue président du Grand Conseil et premier citoyen de la République. PIERRE LOSIO décoche ce jour un billet dont il a le secret. En trois paragraphes, il dit tout de la justice, de la logique, de la misère humaine et de l'état d'esprit des visiteurs de prison.

    Ce jour nous vaut une belle brochette d'excellents blogs: GORGUI NDOYE:  Je te salue fils de Ngilann, toi Léopold Senghor. PASCAL HOLENWEG: "Dis bonjour à la 1358e caméra vidéo de surveillance..." CATHERINE ARMAND: Nue dans le "journal" Facebook. Encore? Cliquez sur lire la suite ou devenez blogueur! MIREILLE VALLETTE: Eglise: des crimes sexuels par millions.

    Lire la suite

  • Charles Beer: démission!

    Imprimer

    kazuma lien en japonais.pngDécidément BERTRAND BUCHS aime ruer dans les brancards. Après son "Boycottons Novartis!", le toubib de Carouge réclame la démission du ministre de l'Education cantonale. Pas parce que les petits Genevois sont en queue du peloton PISA, non, parce que le PS - Parti socialiste - a boudé le budget de République, contrairement à son frère, le bon parti Vert bien aligné derrière le général Hiler. Un vote qui ne plaît évidemment pas au syndicat des fonctionnaires. ALBERT NAHORY dénonce ces Verts qui "poursuivent la politique des caisses vides". Ambiance à gauche.

    Lulu la Nantaise alias Salika Wenger trouve un peu nombriliste ces querelles locales. Elle nous parle du Mexique qu'elle qualifie de non-pays. Notre notre avenir, dit-elle si l'on continue sur la pente néo-libérale...

    Alors que l'année boursière finit en décrépitude comme le reste du monde, les Japonais ont choisi l'idéogramme de l'année (image) nous dit PIERRE-PHILIPPE CHAPPUIS: "Kazuma" qui signifie lien. Voilà qui va réjouir MARIE-JEANNE NERFIN.

    Lire la suite