- Page 3

  • Charly Schwarz: Un budget participatif ? Et pourquoi pas !

    Imprimer

    participation citoyen.jpgCharly Schwarz: Un budget participatif ? Et pourquoi pas ! (...) Chaque année, l’administration dit quelle est l'enveloppe budgétaire disponible. La population est invitée à se réunir en assemblées de quartier/commune pour débattre des travaux prioritaires à entreprendre. Les techniciens de l’administration sont là uniquement pour répondre aux questions techniques. Après débat, chaque quartier/commune détermine quatre priorités de travaux et les classe par ordre d'importance. L’administration recense les volontaires et s'assure de la représentation des comités de quartier/commune dans un Conseil du Budget participatif. Ce conseil centralise les priorités de tous les quartiers/communes, et fait une proposition concrète en fonction de l'argent disponible. C'est seulement au bout de ce processus que le Grand Conseil entérine le budget.

    Lire la suite

  • Jacques Simon Eggly: Pour des candidats vrais

    Imprimer

    palais federal.jpgJacques Simon Eggly: Pour des candidats vrais Il y a quarante cinq à peu près, le professeur de droit radical, Gilles Petitpierre, se lançait dans la politique en affichant des convictions écologiques fortes. Il fit toute une série d’élections brillantes, au Conseil national puis au Conseil des États. Le respect et l’estime étaient unanimes à son endroit. Mais il se retrouva souvent minoritaire, notamment dans son offensive contre le nucléaire. Son aura, ses prévisions pessimistes sur l’avenir ne convainquirent que partiellement. Jeudi dernier, cette figure éminente, se situant clairement au Centre droit, participait à la réunion électorale de l’Entente (PLR-PDC). Ce fut l’occasion, pour l’auteur de ces lignes, d’assister dans un coin à un échange assez intense entre Gilles Petitpierre et Simone de Montmolin, une candidate PLR au Conseil national de plus en plus reconnue dans le monde politique. Ce n’étaient pas seulement des mots de circonstance qui furent entendus, comme souvent en période électorale. Il y avait comme un échange de vibrations humaines, une anthenticité réciproque, des analyses pointues et larges de la situation et une préoccupation sincère pour l’avenir des générations à venir. Retenons une réflexion de Gilles Petitpierre. C’est la première fois, dans toute l’histoire de l’humanmité, que tous les humains , de toutes les régions du globe, sont confrontés simultanément et face à l’avenir aux mêmes problèmes. (...)

    Lire la suite

  • Mireille Vallette: Vigilance Islam intronise une nouvelle présidente

    Imprimer

    alfandary islam.jpgMireille Vallette: Vigilance Islam intronise une nouvelle présidente Elle est sympa, drôle, pleine de talents ! C’est la nouvelle présidente de l’Associations suisse vigilance islam (ASVI), nommée à l’unanimité suite à ma démission. Fabienne Alfandari est de ceux qui ont porté l’ASVI sur les fonts baptismaux en 2015 et règnera ad interim jusqu’à la prochaine assemblée générale. Outre assurer le contact avec les adhérents, Fabienne va animer un comité d’une quinzaine de militants. L’écrasante majorité, menaces de licenciement ou à cause de problèmes avec leur entourage ne peuvent pas apparaître publiquement. Ça ne les empêche pas d’être dynamiques, créatifs et engagés: les trois heures de réunion ne suffisent souvent pas à épuiser l’ordre du jour. Née en Tunisie, Fabienne a dû quitter son pays avec sa famille lors du grand exode des populations juives et chrétiennes qui ont quitté précipitamment les pays arabes qui accédaient à leur indépendance. (...)

    Lire la suite

  • Alain Meury: Un été avec Raoul

    Imprimer

    Raoul Pastor Fortunati.jpgAlain Meury: Un été avec Raoul Figure incontournable de la vie culturelle genevoise, directeur durant 23 ans du Théâtre des Amis à Carouge, metteur en scène et comédien, désormais à la retraite, Raoul Pastor vient de nous servir un livre magnifique : « Un été avec Geronimo » paru aux Editions Slatkine. Le cadre de ce récit est la Catalogne. Raoul est un enfant et Geronimo est son grand-père. Un Républicain qui a fait la guerre d’Espagne sans tirer un coup de fusil. Un taiseux vraisemblablement anarchiste et qui apprend presque tout à Raoul. Tout ce qui compte en tout cas. (...)

    Lire la suite

  • Maurice-Ruben Hayoun: Voltaire et Rousseau d'après Roger Pol Droit

    Imprimer

    rousseau voltaire.jpgMaurice-Ruben Hayoun: Voltaire et Rousseau d'après Roger Pol Droit (...) Dans ce beau livre au titre choc, Monsieur, je ne vous aime point, l’auteur nous fait revivre les complexes relations entre deux hommes, deux célébrités au caractère si différent et qui, comme tous les contraires, s’attirent et se repoussent de manière irrésistible. Tous deux excellent, chacun dans son ou ses domaine (s) et après quelques tentatives d’approche avortées , ces deux étoiles au firmament des arts et des lettres finiront par se détester cordialement. C’est tout le développement de cette animosité- absolument prévisible- qui est relaté ici dans un style très dix=huitième siècle avec une surabondance d’imparfaits du subjonctif que RPD manie à merveille …. On s’y croirait presque tant les formules sont d’époque et les réparties comme d’origine, il y deux siècles. (...) Mais il est un point sur lequel les deux hommes se rejoignent sans l’ombre d’un doute, c’est la fascination que les femmes ont exercé sur leur libido… (...)

    Lire la suite