- Page 6

  • Nathalie Hardyn: Les entreprises engagées pour le climat

    Imprimer

    panneaux solaires keystone.jpgVoici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

     

    Nathalie Hardyn: Les entreprises engagées pour le climat La Suisse fait partie des pays les plus performants dans la lutte contre le réchauffement climatique, selon l’Indice de performance climatique 2019 (CCPI) réalisé par l’organisation Germanwatch. Cet indice se base sur une analyse des efforts de 56 pays qui provoquent ensemble 90% des émissions mondiales. (...) Au niveau fédéral, la Stratégie énergétique 2050 et la loi sur le CO2 sont les deux instruments de la politique climatique helvétique. Pour réduire les émissions de co2, la Suisse mise sur une taxe frappant les combustibles, fixée à 96 francs la tonne en 2018. Cette taxe rapporte environ 1,2 milliard de francs par an. Un tiers des recettes (450 millions de francs au maximum) est affecté au Programme Bâtiments, ce qui permet à la Confédération et aux cantons de financer des assainissements énergétiques. Deux tiers sont redistribués par la Confédération entre les entreprises et la population. PME et sociétés cotées sont de plus en plus nombreuses à vouloir diminuer leurs émissions de carbone ou à les compenser, comme le relevait récemment dans la presse Stephen Neff, directeur de la fondation myclimate (cf. AGEFI du 09.08.2019). Pour ce faire, elles peuvent s’appuyer par exemple sur l’Agence de l’énergie pour l’économie, créée spécialement pour elles en 1999 par economiesuisse et l’Union Suisse des arts et métiers. (...)

    Lire la suite

  • Denis Berdoz: Mobilité durable : un choix pragmatique pour l’économie privée

    Imprimer

    Denis Berdoz: Mobilité durable : un choix pragmatique pour l’économie privée La promotion de la mobilité durable est devenue une nécessité pour l’économie privée. Cette conclusion ressort de mes échanges avec nombre de décideurs. Elle témoigne de leur prise de conscience. (...) Dix minutes de transports publics par jour équivalent à la pratique de deux à trois minutes d’activité physique supplémentaires, ce qui conduit à réduire les risques d’hypertension (de 27%) et de diabète (de 34%), selon des données publiées par l’Union des Transports Publics et Ferroviaires française en janvier 2019. Face à cette prise de conscience, les enjeux sont multiples pour les tpg. Avant toute chose, il s’agit pour nos 2'000 collaborateurs d’assurer notre mission première en exploitant notre réseau de manière sûre, efficiente, durable et innovante. Au-delà de cet engagement quotidien, il y a un travail d’accompagnement mené auprès des sociétés dans la mise en œuvre de leur plan. Ainsi, nous multiplions les démarches auprès des petites, moyennes et grandes entreprises pour réfléchir à la mobilité. A ce jour, 17'000 de nos clients individuels bénéficient de programmes d’encouragement initiés par des entreprises privées (95%) et publiques (5%). Un sondage du Temps indique que les « leaders » sont en majorité en faveur des transports publics en Suisse. (...)

     

    Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

    Lire la suite

  • Marie-France de Meuron: ”Pour endiguer les coûts de la santé, il faut diminuer le nombre des médecins”

    Imprimer

    medecine santé.jpgMarie-France de Meuron: ”Pour endiguer les coûts de la santé, il faut diminuer le nombre des médecins” (...) Un autre exemple qui prend de l'ampleur: La science médicale cherche à se baser sur l'infiniment petit comme le gène. On peut ainsi bien focaliser son attention sur lui, avec des appareils très fins qui permettent même de le couper mais le gène, est-il si indépendant que cela? Comme le corps est vivant et connecté avec tout ce qui l'entoure, comment se modifie-t-il quand on agit sur une de ses parties? Cela n'est pas étudié quand on observe ou agit avec un microscope! Différents appareils permettent d'analyser bien des structures mais il ne faut pas oublier que "ana-lyser" signifie "dis-séquer, dé-composer". On en perd donc la notion du tout et du fait que tout est relié non seulement par des structures mais aussi par des activités : il est temps d'insérer les révélations de la physique quantique. Or, avec la médecine officielle, on soigne principalement un diagnostic basé sur un organe ou sur un système séparé du tout. D'où le fait ajouté qu'il revient effectivement coûteux de soigner un symptôme morbide après l'autre! Il est temps de ne plus se focaliser sur un cancer mais de chercher à soigner le malade cancéreux. A savoir chercher tous les éléments qui ont conduit au déséquilibre d'un organe ou d'un système. (...)

     

    Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch. 1er septembre

    Lire la suite